1848

De Wiki-Anjou


1848 en Maine-et-Loire

Ça c'est passé en Maine-et-Loire
Année 1848 (XIXe siècle)



1848 en Maine-et-Loire

Élections : Les élections législatives se déroulent les 23 et 24 avril 1848 (Assemblée nationale constituante de la IIe République). Sont élus en Maine-et-Loire : Alfred de Falloux, Alexandre Pierre Freslon, Charles Louvet, Jean-Martial Bineau, Camille-Henri Guillier de La Touche, Eugène Tessié de La Motte, François Jouneaulx, Jean Dutier, Nicolas Oudinot, Antoine Farran, Charles Cesbron-Lavau, Jean Lefrançois, Pierre-Jean David d'Angers.

Administration : L'angevin Grégoire Bordillon, né à Angers en 1803, devient préfet de Maine-et-Loire le 2 juin 1848. Républicain et laïc, il est nommé le 28 février 1848 Commissaire du gouvernement de Maine-et-Loire, gouvernement républicain provisoire mis en place après la révolution de février 1848, puis préfet de Maine-et-Loire en juin, et en août de l'année suivante, préfet de l'Isère. Destitué de sa fonction de préfet le 22 novembre 1849, il revient à Angers où il devient administrateur des ardoisières de Trélazé.
Grégoire Bordillon est considéré comme étant le premier préfet véritablement républicain de Maine-et-Loire. Il est le chef de file des républicains du département et fondateur en 1832 du journal le Précurseur de l'Ouest. À son installation du 28 février 1848 comme Commissaire du gouvernement, il fait placarder une affiche : l'ère de la République, en Europe, est celle de la dignité, de la liberté, du dévouement fraternel[1],[2],[3].

Transports : La ligne de chemin de fer Tours-Saumur ouvre le 20 décembre 1848.

Équipements culturels : Le Grand Théâtre d'Angers se dote d'une troupe sédentaire.

1848 en France

Révolution française de 1848 à Paris du 22 au 25 février 1848. Louis-Philippe quitte Paris. C'est la naissance de la deuxième République.

En juillet, décret de création d'une Commission provisoire municipale et départementale. La loi du 3 juillet 1848 instaure l'élection des conseils généraux au suffrage masculin intégral.




  1. Danièle Sallenave, L'églantine et le muguet, Gallimard (Paris), 2018
  2. Philippe Vigier, Grégoire Bordillon, dans Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest, tome 99, numéro 4, 1992, Républiques & républicains d'Anjou, p. 431-440
  3. F. Uzureau, Lettres inédites de Bordillon, Préfet de Maine-et-Loire (1848-1849), dans La Révolution de 1848 et les révolutions du XIXe siècle, t. 17, 85, septembre-novembre 1920, p. 178-184 (lire)


XVIIIe1801180218031804180518061807180818091810181118121813181418151816181718181819182018211822182318241825182618271828182918301831183218331834183518361837183818391840184118421843184418451846184718481849185018511852185318541855185618571858185918601861186218631864186518661867186818691870187118721873187418751876187718781879188018811882188318841885188618871888188918901891189218931894189518961897189818991900XXe

tome

numéro