Saint-Georges-sur-Layon : Différence entre versions

De Wiki-Anjou
m
(bibliothèque)
 
(8 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
{{Infobox quartier
 
{{Infobox quartier
  | qualité = ancienne commune
+
  | qualité = commune déléguée
  | image =  
+
  | image = <!-- blason ou logo -->
 
  | territoire = [[Saumurois]]
 
  | territoire = [[Saumurois]]
 
  | commune = Doué-en-Anjou
 
  | commune = Doué-en-Anjou
Ligne 9 : Ligne 9 :
 
}}
 
}}
  
'''Saint-Georges-sur-Layon''' est une commune de l'ouest de la France, qui se situe dans le département de [[Maine-et-Loire]] (49), à l'est de [[Tigné]] et à l'ouest de [[Doué-la-Fontaine]].
+
'''Saint-Georges-sur-Layon''' est une commune de l'ouest de la France, qui se situe dans le département de [[Maine-et-Loire]] (49), à l'est de [[Tigné]] et à l'ouest de [[Doué-la-Fontaine]]. Elle est intégrée depuis fin 2016 à Doué-en-Anjou.
 
 
Plusieurs communes du département comportent le nom « Saint-Georges » : [[Saint-Georges-du-Bois]], [[Saint-Georges-des-Gardes]], Saint-Georges-sur-Layon, [[Saint-Georges-sur-Loire]] et [[Saint-Georges-des-Sept-Voies]].
 
  
 
Ses habitants se nomment les Saint-Georgeois(es).
 
Ses habitants se nomment les Saint-Georgeois(es).
Ligne 19 : Ligne 17 :
 
La commune s'est appelée ''Saint Georges'' puis ''Saint-Georges-Châtelaison'', avant d'être dénommée en 1929 ''Saint-Georges-sur-Layon''<ref>[[Saint-Georges-Châtelaison]], décembre 2016</ref>.
 
La commune s'est appelée ''Saint Georges'' puis ''Saint-Georges-Châtelaison'', avant d'être dénommée en 1929 ''Saint-Georges-sur-Layon''<ref>[[Saint-Georges-Châtelaison]], décembre 2016</ref>.
  
Un rapprochement intervient à la fin de 2016 avec la [[Création de la nouvelle commune de Doué-en-Anjou (2016)|création de la commune nouvelle]] de [[Doué-en-Anjou]] issue du regroupement des communes de [[Brigné]], [[Concourson-sur-Layon]], [[Doué-la-Fontaine]], [[Forges]], [[Meigné]], [[Montfort]], Saint-Georges-sur-Layon et [[Les Verchers-sur-Layon]]<ref>Préfecture de Maine-et-Loire, ''[[Création de la nouvelle commune de Doué-en-Anjou (2016)|Arrêté préfectoral n° DRCL-BSFL-2016-123]]'' du 23 septembre 2016, portant création de la commune nouvelle de Doué-en-Anjou - voir [[création de la nouvelle commune de Doué-en-Anjou (2016)]].</ref>. Saint-Georges-sur-Layon devient une commune déléguée.
+
Plusieurs communes du département comportent le nom « Saint-Georges » : [[Saint-Georges-du-Bois]], [[Saint-Georges-des-Gardes]], Saint-Georges-sur-Layon, [[Saint-Georges-sur-Loire]] et [[Saint-Georges-des-Sept-Voies]].
 +
 
 +
Un rapprochement intervient à la fin de 2016 avec la [[Création de la nouvelle commune de Doué-en-Anjou (2016)|création de la commune nouvelle]] de [[Doué-en-Anjou]] issue du regroupement des communes de [[Brigné]], [[Concourson-sur-Layon]], [[Doué-la-Fontaine]], [[Forges]], [[Meigné]], [[Montfort]], Saint-Georges-sur-Layon et [[Les Verchers-sur-Layon]]<ref>Préfecture de Maine-et-Loire, ''Arrêté préfectoral n° DRCL-BSFL-2016-123'', du 23 septembre 2016 — Voir [[création de la nouvelle commune de Doué-en-Anjou (2016)]].</ref>. Saint-Georges-sur-Layon devient une commune déléguée.
  
Jusqu'alors elle fait partie de la [[communauté de communes de la région de Doué-la-Fontaine]], du [[canton de Doué-la-Fontaine]] ([[arrondissement de Saumur]]).
+
Jusqu'alors elle fait partie de la [[communauté de communes de la région de Doué-la-Fontaine]], et se trouve dans le [[canton de Doué-la-Fontaine]] et l'[[arrondissement de Saumur]].
  
Son code commune (Insee) est 49282, et son code postal est 49700.
+
Son code commune (Insee) est 49282 et son code postal est 49700.
  
 
== Patrimoine ==
 
== Patrimoine ==
 
À voir sur son territoire<ref>Ministère de la Culture, ''Base Mérimée (Saint-Georges-sur-Layon)'', juin 2012</ref> :
 
À voir sur son territoire<ref>Ministère de la Culture, ''Base Mérimée (Saint-Georges-sur-Layon)'', juin 2012</ref> :
* Château des Mines, des {{XVIIIe}} et {{XIXs}} ;
+
* Le château des Mines, des {{XVIIIe}} et {{XIXs}} ;
* Église Saint-Georges, des {{XIIe}}, {{XVIe}} et {{XIXs}}s ;
+
* L'église Saint-Georges, des {{XIIe}}, {{XVIe}} et {{XIXs}}s ;
* Manoir de Châtelaison (inscrit MH), du {{XVs}} ;
+
* Le manoir de Châtelaison (inscrit MH), du {{XVs}} ;
* [[Liste des moulins de Maine-et-Loire|Moulin]] du Layon, moulin à déversoir des {{XVIIIe}} et {{XIXs}}s ;
+
* Le [[Liste des moulins de Maine-et-Loire|moulin]] du Layon, moulin à déversoir des {{XVIIIe}} et {{XIXs}}s ;
* Prieuré de Bénédictins, des {{XVe}}et {{XVIIIs}}.
+
* Le prieuré de Bénédictins, des {{XVe}} et {{XVIIIs}}.
  
 
On y trouve aussi d'anciennes mines de houille datant des {{XVIIIe}} et {{XIXs}}s.
 
On y trouve aussi d'anciennes mines de houille datant des {{XVIIIe}} et {{XIXs}}s.
  
 
== Commune viticole ==
 
== Commune viticole ==
La commune se situe dans l'appellation viticole des [[Vins du Layon|Coteaux-du-Layon (AOC)]]<ref>[[Vins du Layon]], septembre 2012</ref>.
+
La commune se situe dans l'appellation viticole des [[Vins du Layon|Coteaux-du-Layon (AOC)]]<ref>Décret n° 0272 du 24 novembre 2011 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Coteaux du Layon », JORF n° 0272 du 24 novembre 2011 page 19757, texte n° 68.</ref>, vin blanc liquoreux dont le vignoble est implanté sur la partie sud-est du Massif armoricain et dont l'exposition des coteaux permet l'obtention de vendanges surmûries<ref>Institut national de l'origine et de la qualité (INAO), ''Aire géographique - Fiche produit - Coteaux du Layon'', 28 janvier 2019 (statut FR : AOC - statut CE : AOP)</ref>.
 +
 
 +
== Loisirs et culture ==
 +
Le point lecture de Saint-Georges, rue du Commerce, fait partie du [[Bibliothèque de Doué-la-Fontaine|réseau de lecture]] de Doué-en-Anjou<ref>Mairie de Doué-en-Anjou, ''Médiathèque de Doué-en-Anjou'', octobre 2019</ref>.
 +
 
 +
== Territoire ==
 +
Le parc du manoir de Chatelaison est un jardin promenade, créé et aménagé à partir de 1985<ref>Ouest-France, ''Balade. Lathan, un parc rénové pour un patrimoine préservé'', 7 août 2016</ref>{{,}}<ref>Le Courrier de l'Ouest, ''Maine-et-Loire. Une cinquantaine de jardins d'exception à découvrir'', 30 mai 2018</ref>.
  
== Sites naturels ==
+
Saint-Georges-sur-Layon se situe dans le périmètre du parc naturel [[Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine|Loire-Anjou-Touraine]]<ref>[[Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine]], juin 2012</ref>, et la zone des pelouses et landes sèches des Coteaux du Layon est classée [[Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire|espace naturel sensible]] (ENS)<ref>[[Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire]], 2018</ref>.
Son territoire se situe dans le périmètre du parc naturel [[Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine|Loire-Anjou-Touraine]]<ref>[[Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine]], juin 2012</ref>.
 
  
 
Venant de la commune voisine de [[Concourson-sur-Layon]], la rivière le [[Layon]] traverse son territoire<ref>[[Layon|Le Layon]], avril 2012</ref>.
 
Venant de la commune voisine de [[Concourson-sur-Layon]], la rivière le [[Layon]] traverse son territoire<ref>[[Layon|Le Layon]], avril 2012</ref>.
Ligne 50 : Ligne 55 :
 
{{BasPage Communes2016}}
 
{{BasPage Communes2016}}
  
[[Catégorie:Ancienne commune]]
+
[[Catégorie:Commune déléguée]]
 
[[Catégorie:Saumurois]]
 
[[Catégorie:Saumurois]]
[[Catégorie:CC Doué-la-Fontaine]]
 

Version actuelle datée du 28 novembre 2019 à 18:35

Saint-Georges-sur-Layon
(commune déléguée)
Département Maine-et-Loire
Territoire Saumurois
Commune Doué-en-Anjou
Note(s) Regroupement
du 30 décembre 2016
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction
Compléter - Témoigner - Créer une page

Saint-Georges-sur-Layon est une commune de l'ouest de la France, qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), à l'est de Tigné et à l'ouest de Doué-la-Fontaine. Elle est intégrée depuis fin 2016 à Doué-en-Anjou.

Ses habitants se nomment les Saint-Georgeois(es).


Situation administrative

La commune s'est appelée Saint Georges puis Saint-Georges-Châtelaison, avant d'être dénommée en 1929 Saint-Georges-sur-Layon[1].

Plusieurs communes du département comportent le nom « Saint-Georges » : Saint-Georges-du-Bois, Saint-Georges-des-Gardes, Saint-Georges-sur-Layon, Saint-Georges-sur-Loire et Saint-Georges-des-Sept-Voies.

Un rapprochement intervient à la fin de 2016 avec la création de la commune nouvelle de Doué-en-Anjou issue du regroupement des communes de Brigné, Concourson-sur-Layon, Doué-la-Fontaine, Forges, Meigné, Montfort, Saint-Georges-sur-Layon et Les Verchers-sur-Layon[2]. Saint-Georges-sur-Layon devient une commune déléguée.

Jusqu'alors elle fait partie de la communauté de communes de la région de Doué-la-Fontaine, et se trouve dans le canton de Doué-la-Fontaine et l'arrondissement de Saumur.

Son code commune (Insee) est 49282 et son code postal est 49700.

Patrimoine

À voir sur son territoire[3] :

  • Le château des Mines, des XVIIIe et XIXe siècle ;
  • L'église Saint-Georges, des XIIe, XVIe et XIXe siècles ;
  • Le manoir de Châtelaison (inscrit MH), du XVe siècle ;
  • Le moulin du Layon, moulin à déversoir des XVIIIe et XIXe siècles ;
  • Le prieuré de Bénédictins, des XVe et XVIIIe siècle.

On y trouve aussi d'anciennes mines de houille datant des XVIIIe et XIXe siècles.

Commune viticole

La commune se situe dans l'appellation viticole des Coteaux-du-Layon (AOC)[4], vin blanc liquoreux dont le vignoble est implanté sur la partie sud-est du Massif armoricain et dont l'exposition des coteaux permet l'obtention de vendanges surmûries[5].

Loisirs et culture

Le point lecture de Saint-Georges, rue du Commerce, fait partie du réseau de lecture de Doué-en-Anjou[6].

Territoire

Le parc du manoir de Chatelaison est un jardin promenade, créé et aménagé à partir de 1985[7],[8].

Saint-Georges-sur-Layon se situe dans le périmètre du parc naturel Loire-Anjou-Touraine[9], et la zone des pelouses et landes sèches des Coteaux du Layon est classée espace naturel sensible (ENS)[10].

Venant de la commune voisine de Concourson-sur-Layon, la rivière le Layon traverse son territoire[11].

Notes

Sources et annotations

  1. Saint-Georges-Châtelaison, décembre 2016
  2. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BSFL-2016-123, du 23 septembre 2016 — Voir création de la nouvelle commune de Doué-en-Anjou (2016).
  3. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Saint-Georges-sur-Layon), juin 2012
  4. Décret 0272 du 24 novembre 2011 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Coteaux du Layon », JORF 0272 du 24 novembre 2011 page 19757, texte 68.
  5. Institut national de l'origine et de la qualité (INAO), Aire géographique - Fiche produit - Coteaux du Layon, 28 janvier 2019 (statut FR : AOC - statut CE : AOP)
  6. Mairie de Doué-en-Anjou, Médiathèque de Doué-en-Anjou, octobre 2019
  7. Ouest-France, Balade. Lathan, un parc rénové pour un patrimoine préservé, 7 août 2016
  8. Le Courrier de l'Ouest, Maine-et-Loire. Une cinquantaine de jardins d'exception à découvrir, 30 mai 2018
  9. Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine, juin 2012
  10. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  11. Le Layon, avril 2012
Voir aussi les formes anciennes du nom, et les homonymies dans le département.

Autres données

Liste des communes en 2016
Altitudes en 2014
Populations 2013, en vigueur au 1er janvier 2016
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014


Institut national de la statistique et des études économiques

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

numéro

Institut national de l'origine et de la qualité

appellation d'origine contrôlée

appellation d'origine protégée