Montreuil-sur-Loir

De Wiki-Anjou
Montreuil-sur-Loir
Département Maine-et-Loire
Territoire Baugeois
Arrondissement arr. d'Angers
Canton cant. d'Angers-6
Intercommunalité cc Anjou Loir et Sarthe
Code Insee, postal 49216, 49140
Habitants Les Monsteriolais(es)
Données locales altitudes, coordonnées, populations, superficies
Site web site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Montreuil-sur-Loir est une commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), dans le Baugeois, à l'est de Tiercé et au nord de Seiches-sur-le-Loir et Corzé.


Situation administrative

La commune angevine de Montreuil-sur-Loir est membre de la communauté de communes d'Anjou-Loir-et-Sarthe depuis la disparition de celle du Loir, et se trouve dans le canton d'Angers-6 (Tiercé en 1793, Tiercé en 1801[1]) et l'arrondissement d'Angers[2].

Son code commune (Insee) est 49216 et son code postal est 49140. Ses habitants se nomment (gentilé) les Monsteriolais[3] et Monsteriolaises. Sa population est de 299 habitants en 1999, 450 en 2006, et 569 en 2017[4]. La commune de Montreuil-sur-Loir appartient à l'Aire d'attraction des villes d'Angers, à la Zone d'emploi d'Angers et au bassin de vie de Tiercé[2]

Mairie : 4 rue de la Mairie, 49140 Montreuil-sur-Loir (tél. 02 41 76 21 09, courriel montreuilsurloir).

Quatre communes angevines comportent le nom de « Montreuil » : Montreuil-Juigné, Montreuil-Bellay, Montreuil-sur-Loir et Montreuil-sur-Maine.

Histoire et patrimoine

Au Moyen Âge, le fief relève de Jarzé. L'établissement d'une église est tardif et dépend jusqu'au XVIe siècle de celle de Seiches. Au XVIIIe, Montreuil-sur-Loir est une annexe de Seiches. Un château est bâti dans une position dominant le Loir, puis reconstruit en 1850[5].

Photographie de Montreuil-sur-Loir.

Éléments du patrimoine[6],[7],[5] :

  • Le château de Montreuil (inscrit MH), du XIXe siècle, conçu par René Hodé (architecte à Angers) et Achille Léger-Larbouilhat (peintre parisien), dans le style du XVe ;
  • L'église Saint-Aubin, en partie reconstruite au milieu du XIXe siècle, possède des vitraux du XIVe ;
  • L'église orthodoxe des Trinottières[8] ;
  • Le manoir de la Chouanière ;
  • Le manoir de Mortié-Lay ;
  • Le moulin à eau des XIXe et XXe siècles.

Loisirs et culture

La bibliothèque de Montreuil-sur-Loir est installée en 2021 dans de nouveaux locaux. Elle comprend alors quelque 2 600 ouvrages, dont 500 livres mis à disposition par le BiblioPôle de Maine-et-Loire tous les six mois. Une salle communale et une salle des associations se trouvent à proximité[9],[10].

Présence d'une société de boule de fort, la société l'Union, dont l'année se termine traditionnellement par le concours du Communal[11].

L'Association pour la sauvegarde du matériel du Loir (ASML), créée à Montreuil-sur-Loir en 2006, a pour objectif de participer à diverses actions pour présenter les mécaniques agricoles et transmettre les savoir-faire. La 13e Fête des foins s'est déroulée le dimanche 16 juin 2019 au moulin de Corzé[12].

La fête communale 2021 s'est tenue en septembre aux Bretonnières, avec diverses animations au programme organisées par l'association Au fil du Loir, le comité des Fêtes, l'Ami du four à pain, en partenariat avec la commune[13].

Espace et territoire

Montreuil-sur-Loir s'étend sur 11,99 km2 (1 199 hectares) et son altitude varie de 15 à 54 mètres[14]. Son territoire se situe sur les plateaux du Haut Anjou et les Basses vallées angevines (BVA)[15]. Venant de la commune voisine de Tiercé, la rivière le Loir traverse son territoire, et en marque sa limite Est puis Sud[16]. Un bac permet de franchir la rivière en période estivale[17]. Le Département, propriétaire et gestionnaire de la rivière, abaisse parfois le niveau des eaux afin d'entreprendre des travaux sur les écluses et les barrages ; c'est la période des écourues[18].

Les zones des Gravières de Montreuil-sur-Loir et de la Boucle du Loir sont classées espace naturel sensible (ENS)[19].

Un parcours de santé, d'une longueur d'environ 1 300 mètres situés au bout du chemin des landes, a été inauguré au printemps 2022[20].

Une aire de compostage collectif, réalisée dans le cadre des actions de prévention en matière de réduction des déchets, est installée au jardin partagé[21].

Localités aux alentours : Soucelles (4,6 km), Tiercé (4,7 km), Seiches-sur-le-Loir (4,8 km), Baracé (4,9 km), Étriché (5,5 km), Villevêque (5,5 km), Corzé (5,5 km), Marcé (6,7 km), La Chapelle-Saint-Laud (7,2 km) et Cheffes (7,8 km)[22].

Indicateur de M.-et-L. (1864)

Montreuil-sur-Loir dans l'Indicateur de Maine et Loire de 1864[23] :

« Montreuil-sur-Loir (arrondissement d'Angers, canton de Briollay)

CHAPITRE PREMIER. — APERÇU GÉOGRAPHIQUE.

La commune de Montreuil-sur-Loir est située au nord-ouest de Seiches, entre cette dernière et celles de Baracé, Tiercé, Briollay et Soucelles.

Le bourg, qui est placé sur la rive droite du Loir, entre le barrage et le bac établi sur cette rivière, est traversé par le chemin de grande communication de Seiches à Thorigné. Le château de Belle-Vue est situé dans son voisinage, et l'ancien prieuré de Vaux fait également partie de cette commune.

Enfin la nature du sol, souvent sablonneux, et la végétation qui en est la suite obligée, donnent à cette commune un aspect particulier et qui la rapproche sous ce rapport de celle de Tiercé qui la touche. Elle mérite, comme cette dernière, d'être visitée par les naturalistes.

Superficie : 1,199 hectares, dont 0 en vignes, et 37 hectares 12 ares en bois.

Population : en 1856, 427 habitants ; en 1861, 403 habitants. Bureau de poste : Briollay.

Distances : de Seiches, 5 kil. ; de Baracé, 5 kil. ; de Tiercé, 5 kil. ; de Soucelles, 5 kil. ; d'Angers, 25 kil.

CHAPITRE II. — PRODUCTIONS NATURELLES.

Composition géologique.

1° Terrain crétacé inférieur : Etage cénomanien. — 2° Terrain tertiaire : Etage falunien inférieur ou tongrien : Grès.

1° et 2° Le terrain crétacé, en général, forme le sous-sol de cette commune, tandis que le grès arénacé, ou sous forme de roche, en occupe la superficie.

Aux environs du bourg, près le château, l'on remarque un dépôt de grès qui recèle des plantes fossiles. Voyez Paléontologie de Maine-et-Loire.

Plantes.

Menyanthes trifoliata, L. ; lieux marécageux. Avril, mai.

Carex distans, L. ; les landes. Avril, mai.

Carex depauperata, Good ; bois de Vaux (G.). Avril, mai.

Vaccinium myrtillus, L. ; bois de Vaux (G.). Mai.

Festuca gigantea, Villars ; les bois. Juin, juillet.

Erica cinerea, L. Var, anandra ; les bois, les landes. Juillet-oct.

— scoparia, L. ; au sud-est de Launay. Mai, juin.

— tetralix, L. ; paturelle de Launay, etc. Juin-septembre.

— ciliaris, L. ; paturelle de Launay, etc. Juin-septembre.

Helianthemum guttatum, Mill. ; abonde ainsi que la var. immaculatum, dans les lieux sableux. Juin-septembre.

Erigeron canadense, L. ; les lieux sableux. Juillet-octobre.

Arenaria montana, L. ; les lieux sableux. Mai, juin.

Aira canescens, L. ; les lieux sableux. Mai, juin.

Trifolium strictum, Waldst ; les lieux sableux. Mai, juin.

Illecebrum verticillatum, L. ; landes humides et sableuses. Juillet-septembre.

Ænanthe peucedanifolia, Pollich, prés humides. Mai, juin.

Bartsia viscosa, L. (Eufragia viscosa, Benth.) ; champs, etc. Juin-septembre.

Asphodelus sphærocephalus, Gr. et G. (A. Albus, Desv.) ; bois de la Maillère. Mai, juin.

Orchis bifolia, L. ; les bois. Juin, juillet.

Helminthia echioides, Gært. ; rive gauche du Loir (Bc.). Juillet-septembre.

Chaiturus marrubiastrum, Reich. ; bord des champs. Eté.

Isnardia palustris, L. ; lieux inondés. Juin-septembre.

Ranunculus modiflorus, L. ; bord des marais. Avril, mai.

Scirpus multicaulis, Sm. (Eleocharis multicaulis, Dietr.); lieux tourbeux. Juin-août.

Scutellaria hastifolia, L. ; lieux frais. Juin-août.

Cochlearia armoriaca, L. ; lieux humides. Mai, juin.

Odontites serotina, Reich. ; prairie située près la ferme du Petit-Pont (Bd.). Août-octobre.

Menta sylvestris, L. ; lieux incultes (Bd.). Juillet-septembre.

Verbascum floccosum, Walsdt ; lieux incultes. Juin-septembre.

Animaux divers.

Oiseaux.

Les freux (Corvus frugilegus, L.) nichaient autrefois en société sur les arbres en futaie qu'ils s'étaient choisis, aussi bien sur cette commune que sur celle de Tiercé, qui la touche ; mais ces arbres de prédilection, qu'ils affectionnaient et qu'ils avaient adoptés pour y venir chaque année élever leurs petits, ayant disparu sous la hache du bûcheron, ces oiseaux iront-ils retrouver ceux de leur espèce qui se sont établis, déjà depuis un grand nombre d'années, sur certains arbres de la forêt de Chandelais (arr. de Baugé) ?

La mésange huppée (Parus cristatus, L.) vit parmi les pins maritimes, dont elle mange les fruits. Elle niche dans ce pays.

La fauvette rousserole (Sylvia iurdoides, Meyer.) et la fauvette effarvate (Sylvia arundinacea, Lath.) vivent parmi les joncs et les roseaux du Loir, non-seulement dans cette commune, mais encore sur d'autres points de cette rivière.

Mollusques.

Helix pomatia, L. ; près la ferme du Petit-Pont.

Insectes.

Haltica lineata, Rossi. (Coléopt.) ; sur l'erica scoporia.

Æcanthus pellucens, Brulé (orthopt.) ; haies et buissons.

CHAPITRE III. – AGRICULTURE.

Dans cette commune, dont le sol est léger et sableux en général, et propre à la culture du pin maritime que l'on y rencontre sur quelques points, nous devons citer plus particulièrement les cultures si remarquables et si bien entendues du domaine des Trinotières, dirigées avec tant de discernement parla propriétaire, Mme Toineau, dont les connaissances agronomiques sont à la hauteur de la science. »

Notes

Bibliographie

• Jean-Pierre Larue, Le méandre abandonné de Montreuil-sur-Loir et ses enseignements morphoclimatiques, dans Norois 148, octobre-décembre 1990, p. 431-440

Sources et annotations

  1. École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui - Notice communale de Montreuil-sur-Loir, 2007
  2. a et b Insee, Géographie administrative et d'étude - Commune de Montreuil-sur-Loir (49216), 2020
  3. Communauté de communes du Loir, Montreuil-sur-Loir, 2012
  4. Population de Maine-et-Loire (1793, 1800, 1999, 2006, 2017)
  5. a et b Célestin Port (révisé par Jacques Levron, Pierre d'Herbécourt, Robert Favreau et Cécile Souchon), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. II (D-M), H. Siraudeau & Cie (Angers), 1978, 2e éd. (1re éd. 1876), p. 470
  6. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Montreuil-sur-Loir), 2012
  7. Office de tourisme du Loir en Anjou, 2012
  8. Le Courrier de l'Ouest, Montreuil-sur-Loir. Concert lyrique à l'église orthodoxe des Trinottières, 30 novembre 2021
  9. Le Courrier de l'Ouest, Montreuil-sur-Loir. La bibliothèque a déménagé, 8 juin 2021
  10. Le Courrier de l'Ouest, Montreuil-sur-Loir. Inauguration de la nouvelle bibliothèque, 29 novembre 2021
  11. Le Courrier de l'Ouest, Montreuil-sur-Loir. Le concours du Communal a tenu ses promesses à la société l'Union, 16 décembre 2019
  12. Le Courrier de l'Ouest (Agathe Le Nueff), Corzé La récolte du fourrage d'hier à aujourd'hui à la Fête des foins, 6 juin 2019
  13. Le Courrier de l'Ouest, Montreuil-sur-Loir. La fête communale aura lieu aux Bretonnières le week-end prochain, 1er septembre 2021
  14. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  15. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  16. Loir (rivière), 2012
  17. Le Courrier de l'Ouest, Montreuil-sur-Loir. Le bac du Loir reprend du service, 10 mai 2021
  18. Le Courrier de l'Ouest, Montreuil-sur-Loir. Écourues du Loir : l'heure du grand nettoyage, 25 septembre 2020
  19. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  20. Le Courrier de l'Ouest, Montreuil-sur-Loir. Le parcours de santé inauguré, 2 mai 2022
  21. Le Courrier de l'Ouest, Montreuil-sur-Loir. Une aire de compostage collectif installée au jardin partagé, 27 juin 2021
  22. Lion1906 (Lionel Delvarre), Distances à partir de Montreuil-sur-Loir (49), juin 2010
  23. Pierre-Aimé Millet de La Turtaudière, Indicateur de Maine et Loire, t. 1er, Librairie de Cosnier et Lachèse (Angers), 1864, pages 359-361
• Les formes anciennes du nom


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres

kilomètres

numéro

tome

Institut national de l'information géographique et forestière