Baugé-en-Anjou (ancienne) : Différence entre versions

De Wiki-Anjou
m
m (aussi)
 
(Une révision intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 4 : Ligne 4 :
 
  | image = <!-- blason ou logo -->
 
  | image = <!-- blason ou logo -->
 
  | territoire = [[Baugeois]]
 
  | territoire = [[Baugeois]]
  | commune = [[Baugé-en-Anjou]]
+
  | commune = [[Baugé-en-Anjou|Baugé-en-Anjou (II)]]
 
  | libre = Du 1{{er}} janvier 2013<br />au 31 décembre 2015
 
  | libre = Du 1{{er}} janvier 2013<br />au 31 décembre 2015
 
  | carte = [[Fichier:Carte situation commune baugeenanjou 2013.png|300px|center|Situation dans le département]]
 
  | carte = [[Fichier:Carte situation commune baugeenanjou 2013.png|300px|center|Situation dans le département]]
Ligne 15 : Ligne 15 :
  
  
La commune est créée le 1{{er}} janvier 2013, issue du regroupement des anciennes communes de [[Baugé]], [[Montpollin]], [[Pontigné]], [[Saint-Martin-d'Arcé]] et [[Le Vieil-Baugé]]<ref>Préfecture de Maine-et-Loire, ''Arrêté préfectoral 2012090-0002'' du 30 mars 2012, portant création de la commune nouvelle de Baugé-en-Anjou — Voir [[création de la nouvelle commune de Baugé-en-Anjou (2013)]].</ref>. Son nom associe celui de la commune du siège, « Baugé », auquel est ajouté « Anjou ».
+
La commune est créée le 1{{er}} janvier [[2013]], issue du regroupement des anciennes communes de [[Baugé]], [[Montpollin]], [[Pontigné]], [[Saint-Martin-d'Arcé]] et [[Le Vieil-Baugé]], qui en deviennent des communes déléguées<ref>Préfecture de Maine-et-Loire, ''Arrêté préfectoral 2012090-0002'' du 30 mars 2012, portant création de la commune nouvelle de Baugé-en-Anjou — Voir [[création de la nouvelle commune de Baugé-en-Anjou (2013)]].</ref>{{,}}<ref>Si elle en reçoit le statut, chaque commune déléguée dispose d'un maire délégué et d'une annexe de la mairie (article L2113-11 du Code général des collectivités territoriales).</ref>. Son nom associe celui de la commune du siège, « Baugé », auquel est ajouté « Anjou ». Philippe Chalopin en est son premier maire. Cette même année, deux autres communes nouvelles font leur apparition, [[Création de la nouvelle commune de Chemillé-Melay (2013)|Chemillé-Melay]] et [[Création de la nouvelle commune de Clefs-Val d'Anjou (2013)|Clefs-Val d'Anjou]]<ref>[[Projets de nouvelles communes]], octobre 2015</ref>. Le département compte dès lors 357 communes. Du 1{{er}} janvier 2012 au 1{{er}} janvier 2013, 13 nouvelles communes, regroupant 35 communes, feront leur apparition en France<ref>Wikipédia, ''Commune nouvelle'', février 2015</ref>.
  
Baugé-en-Anjou était membre de la communauté de communes du [[Communauté de communes du canton de Baugé|canton de Baugé]], dont elle est le chef-lieu. Jusqu'en 2014 elle se situe dans le canton de [[Canton de Baugé|Baugé]], dont elle est le chef-lieu, puis dans celui de [[Canton de Beaufort-en-Vallée|Beaufort-en-Vallée]] et l'arrondissement de [[Arrondissement de Saumur|Saumur]].
+
Baugé-en-Anjou est membre en 2015 de la communauté de communes du [[Communauté de communes du canton de Baugé|canton de Baugé]], dont elle est le chef-lieu. Jusqu'en 2014 elle se trouve dans le canton de [[Canton de Baugé|Baugé]], dont elle est le chef-lieu, puis dans celui de [[Canton de Beaufort-en-Vallée|Beaufort-en-Vallée]] et l'arrondissement de [[Arrondissement de Saumur|Saumur]].
  
 
Son code commune (Insee) est 49018 et son code postal est 49150.
 
Son code commune (Insee) est 49018 et son code postal est 49150.
Ligne 23 : Ligne 23 :
 
Plusieurs [[Projets de nouvelles communes en 2015|nouveaux projets]] apparaissent en 2015. La commune de Baugé-en-Anjou (I) disparait le 1{{er}} janvier 2016 avec la création de la commune nouvelle de [[Baugé-en-Anjou|Baugé-en-Anjou (II)]] issue du regroupement des communes de Baugé-en-Anjou, [[Bocé]], [[Chartrené]], [[Cheviré-le-Rouge]], [[Clefs-Val d'Anjou]], [[Cuon]], [[Échemiré]], [[Fougeré]], [[Le Guédeniau]] et [[Saint-Quentin-lès-Beaurepaire]]<ref>Préfecture de Maine-et-Loire, ''Arrêté préfectoral n° DRCL-2015-525'', du 10 juillet 2015 — Voir [[création de la nouvelle commune de Baugé-en-Anjou (2016)]].</ref>.
 
Plusieurs [[Projets de nouvelles communes en 2015|nouveaux projets]] apparaissent en 2015. La commune de Baugé-en-Anjou (I) disparait le 1{{er}} janvier 2016 avec la création de la commune nouvelle de [[Baugé-en-Anjou|Baugé-en-Anjou (II)]] issue du regroupement des communes de Baugé-en-Anjou, [[Bocé]], [[Chartrené]], [[Cheviré-le-Rouge]], [[Clefs-Val d'Anjou]], [[Cuon]], [[Échemiré]], [[Fougeré]], [[Le Guédeniau]] et [[Saint-Quentin-lès-Beaurepaire]]<ref>Préfecture de Maine-et-Loire, ''Arrêté préfectoral n° DRCL-2015-525'', du 10 juillet 2015 — Voir [[création de la nouvelle commune de Baugé-en-Anjou (2016)]].</ref>.
  
== Notes ==
+
 
 
Sur le même sujet
 
Sur le même sujet
 +
:• [[Clefs-Val d'Anjou]]
 
:• [[Chemillé-Melay]]
 
:• [[Chemillé-Melay]]
:• [[Clefs-Val d'Anjou]]
 
 
:• [[Gennes-Val de Loire (ancienne)|Gennes-Val de Loire (I)]]
 
:• [[Gennes-Val de Loire (ancienne)|Gennes-Val de Loire (I)]]
 +
:• [[Les Hauts d'Anjou (ancienne)|Les Hauts d'Anjou (I)]]
 +
:• [[Morannes-sur-Sarthe]]
  
 
Sources et annotations
 
Sources et annotations

Version actuelle datée du 18 janvier 2020 à 03:07

Baugé-en-Anjou
2013-2015

(commune éphémère)
Département Maine-et-Loire
Territoire Baugeois
Commune Baugé-en-Anjou (II)
Note(s) Du 1er janvier 2013
au 31 décembre 2015
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction
Compléter - Témoigner - Créer une page

Baugé-en-Anjou, créée en 2013 et disparue en 2016, est une ancienne commune de l'Ouest de la France située dans le département de Maine-et-Loire (49) au nord-est d'Angers. Chef-lieu de l'ancien canton de Baugé et de la communauté de communes du canton de Baugé.

Homonymie avec Baugé-en-Anjou, commune nouvelle de 2016.


La commune est créée le 1er janvier 2013, issue du regroupement des anciennes communes de Baugé, Montpollin, Pontigné, Saint-Martin-d'Arcé et Le Vieil-Baugé, qui en deviennent des communes déléguées[1],[2]. Son nom associe celui de la commune du siège, « Baugé », auquel est ajouté « Anjou ». Philippe Chalopin en est son premier maire. Cette même année, deux autres communes nouvelles font leur apparition, Chemillé-Melay et Clefs-Val d'Anjou[3]. Le département compte dès lors 357 communes. Du 1er janvier 2012 au 1er janvier 2013, 13 nouvelles communes, regroupant 35 communes, feront leur apparition en France[4].

Baugé-en-Anjou est membre en 2015 de la communauté de communes du canton de Baugé, dont elle est le chef-lieu. Jusqu'en 2014 elle se trouve dans le canton de Baugé, dont elle est le chef-lieu, puis dans celui de Beaufort-en-Vallée et l'arrondissement de Saumur.

Son code commune (Insee) est 49018 et son code postal est 49150.

Plusieurs nouveaux projets apparaissent en 2015. La commune de Baugé-en-Anjou (I) disparait le 1er janvier 2016 avec la création de la commune nouvelle de Baugé-en-Anjou (II) issue du regroupement des communes de Baugé-en-Anjou, Bocé, Chartrené, Cheviré-le-Rouge, Clefs-Val d'Anjou, Cuon, Échemiré, Fougeré, Le Guédeniau et Saint-Quentin-lès-Beaurepaire[5].


Sur le même sujet

Clefs-Val d'Anjou
Chemillé-Melay
Gennes-Val de Loire (I)
Les Hauts d'Anjou (I)
Morannes-sur-Sarthe

Sources et annotations

  1. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral 2012090-0002 du 30 mars 2012, portant création de la commune nouvelle de Baugé-en-Anjou — Voir création de la nouvelle commune de Baugé-en-Anjou (2013).
  2. Si elle en reçoit le statut, chaque commune déléguée dispose d'un maire délégué et d'une annexe de la mairie (article L2113-11 du Code général des collectivités territoriales).
  3. Projets de nouvelles communes, octobre 2015
  4. Wikipédia, Commune nouvelle, février 2015
  5. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-2015-525, du 10 juillet 2015 — Voir création de la nouvelle commune de Baugé-en-Anjou (2016).

Autres données

Liste des communes en 2015
Anciennes communes 2015
Altitudes en 2014
Populations 2012, en vigueur au 1er janvier 2015
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014


Institut national de la statistique et des études économiques

numéro