Écouflant

De Wiki-Anjou
Écouflant
Département Maine-et-Loire
Territoire Région d'Angers
Arrondissement arr. d'Angers
Canton cant. d'Angers-5
Intercommunalité cu Angers Loire Métropole
Code Insee, postal 49129, 49000
Habitants Les Écouflantais(es)
Données locales altitudes, coordonnées, populations, superficies
Site web site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Écouflant est une commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), au nord-est d'Avrillé et au sud de Briollay, au cœur des Basses vallées angevines.


Situation administrative

La commune angevine d'Écouflant est membre de la communauté urbaine Angers-Loire-Métropole, et se trouve dans le canton d'Angers-5 (Pellouailles en 1793, Angers-N.E. en 1801, Angers-N. en 1964, Angers-1 en 1973, puis Angers-N.-E.[1]) et l'arrondissement d'Angers[2].

Son code commune (Insee) est 49129 et son code postal est 49000. Les habitants se nomment les Écouflantais et les Écouflantaises. Sa population est de 3 703 habitants en 1999, 3 775 en 2012 et 4 394 en 2019[3]. La commune d'Écouflant appartient à l'Unité urbaine d'Angers, à l'Aire d'attraction des villes d'Angers, à la Zone d'emploi d'Angers et au Bassin de vie de Saint-Sylvain-d'Anjou[2].

Mairie : place de la Mairie, 49000 Écouflant (tél. 02 41 41 10 00, courriel ecouflant).

Histoire et patrimoine

Des vestiges gallo-romains ou mérovingiens y ont été découverts. Le domaine appartient au Moyen Âge à l'évêque d'Angers et relève de la baronnie de Briollay. Au XVIIIe siècle, Écouflant dépend de l'élection, des aides, du grenier à sel et de la prévôté d'Angers. Ancien village de pêcheurs, c'est jusqu'à la fin du XXe siècle une commune essentiellement rurale. Le chanvre est la principale culture, dont les fibres sont vendues à l'usine Bessonneau d'Angers[4],[5],[6].

Patrimoine architectural[7] :

  • L'abbaye Notre-Dame-du-Perray, dont le monastère fut édifié au XIIe siècle ;
  • La chapelle du château de Beuzon (inscrit MH), du XVIe siècle ;
  • Le château de Beuzon ;
  • Le château d'Éventard des XVIe,XVIIe et XIXe siècles ;
  • Le manoir dit logis de Bellebranche (inscrit MH), du XVe siècle ;
  • Le moulin à vent dit moulin de la Plaine, des XIXe et XXe siècles.

Le moulin à chandelier de la Plaine est initialement construit à la fin du XVIe siècle. Au siècle suivant, il est donné en rente et réparé. Au XIXe, le moulin est équipé d'ailes en planches de type Berton. À la fin du XXe siècle, il ne reste que les ruines de la cavette[8].

Loisirs et culture

Écouflant comporte plusieurs équipements. On y trouve une bibliothèque, une école de musique intercommunale, un complexe sportif situé à Éventard, et un autre situé dans le bourg, un hippodrome, un centre socioculturel, etc[9].

L'école de musique intercommunale est gérée par le syndicat intercommunal arts et musiques (SIAM) créé en mai 2006 par les communes d'Écouflant, Pellouailles-les-Vignes et Le Plessis-Grammoire, rejointes ensuite par celles de Saint-Sylvain-d'Anjou et de Saint-Barthélémy-d'Anjou[10].

Des courses hippiques se déroulent à l'hippodrome d'Éventard depuis le XIXe siècle[11].

En septembre 2021, s'est tenu le 6e salon du véhicule électrique et de la mobilité alternative sur le site du Syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire (Sieml)[12].

Photographie de la Sarthe en crue à Écouflant.
La Sarthe en crue à Écouflant

Espace et territoire

Située au nord d'Angers et terre de confluences, Écouflant s'étend sur 17,02 km2 (1 702 hectares) et son altitude varie de 12 à 50 mètres[13],[14]. Son territoire se partage entre la confluence angevine, les Basses vallées angevines et les portes du Baugeois[15], bordé au nord par la confluence des rivières du Loir et de la Sarthe (en aval de Briollay). La commune est principalement composée du bourg, au nord, et du quartier d'Éventard, au sud[14].

On y trouve le parc des Sablières et les Basses vallées angevines, vaste étendue inondable[16] classée espace naturel sensible (ENS)[17]. Le circuit de randonnée GRP des Basses vallées angevines passe par son territoire[18].

Un bac (barge électrique) relie le bourg d'Écouflant à celui de Cantenay-Épinard, trait d'union entre les deux rives de la Sarthe ; longue histoire puisque dans les années 1930 il y eu jusqu'à cinq bacs[19].

Localités les plus proches : Cantenay-Épinard (2,9 km), Briollay (4,3 km), Saint-Sylvain-d'Anjou (4,4 km), Avrillé (4,9 km), Soulaire-et-Bourg (5,8 km), Montreuil-Juigné (5,9 km), Feneu (6,6 km), Pellouailles-les-Vignes (6,7 km), Angers (6,8 km) et Saint-Barthélemy-d'Anjou (7,2 km)[20].

Notes

Bibliographie

Écouflant : son histoire : la vie dans les années 30, Mairie d'Écouflant (Écouflant), 1997, 104 pages (ISBN 2-907831-55-0) (notice BnF no FRBNF37075579).
Écouflant à travers le siècle, Mairie d'Écouflant (Écouflant), 1999, 175 pages (ISBN 2-907831-70-4) (notice BnF no FRBNF37096894), cartes postales choisies et publ. par la commune d'Écouflant.

Sources et annotations

  1. École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui - Notice communale de Écouflant, 2007
  2. a et b Insee, Géographie administrative et d'étude - Commune de Écouflant (49129), 2020
  3. Population de Maine-et-Loire (1793, 1800, 1999, 2012, 2019)
  4. Michel Gruet, Inventaire des bifaces trouvés en Maine-et-Loire, dans Bulletin de la Société préhistorique de France, tome 42, n° 10-12, 1945, p. 199-200
  5. Célestin Port (révisé par Jacques Levron, Pierre d'Herbécourt, Robert Favreau et Cécile Souchon), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. II (D-M), H. Siraudeau & Cie (Angers), 1978, 2e éd. (1re éd. 1876), p. 100-101
  6. Mairie d'Écouflant, Histoire d'Écouflant, 2021
  7. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Écouflant), août 2012
  8. Christian Cussonneau, Moulins d'Anjou, Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France, Service régional de l'Inventaire des Pays de la Loire, coll. Images du patrimoine, publ. l'Inventaire (Paris), 1991, p. 35
  9. Mairie d'Écouflant, Culture, sport, loisirs, octobre 2016
  10. Mairie d'Écouflant, L'école de musique intercommunale (SIAM), octobre 2016
  11. Ouest-France, Près d'Angers. Près de deux siècles de courses de chevaux à l'hippodrome d'Éventard, 8 septembre 2021
  12. Ouest-France, Près d'Angers. Le 6e salon du véhicule électrique les 25 et 26 septembre à Écouflant, 24 septembre 2021
  13. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  14. a et b Mairie d'Écouflant, Présentation de la commune, octobre 2016
  15. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  16. Basses vallées angevines (BVA), janvier 2012
  17. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  18. GRP des Basses vallées angevines, juin 2012
  19. Ouest-France, Écouflant. Dans les années 1930, il y avait cinq bacs, 9 août 2021
  20. Lion1906 (Lionel Delvarre), Distances à partir de Écouflant (49), juin 2010 — Les distances affichées sont des distances orthodromiques (à vol d'oiseau).
Les formes anciennes du nom.