Briollay

De Wiki-Anjou
Briollay
Logo de la commune.
Département Maine-et-Loire
Territoire Baugeois
Arrondissement arr. d'Angers
Canton cant. d'Angers-5
Intercommunalité cu Angers Loire Métropole
Code Insee, postal 49048, 49125
Habitants Les Briollaytain(e)s
Données locales altitudes, coordonnées, populations, superficies
Site web site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Briollay est une commune de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), au nord d'Écouflant et au sud-est de Soulaire-et-Bourg, dans les Basses vallées angevines.


Situation administrative

La commune de Briollay est membre de la communauté urbaine d'Angers-Loire-Métropole, et se trouve dans le canton d'Angers-5, après disparition de celui de Tiercé, et l'arrondissement d'Angers (av. 1820 de Segré)[1],[2].

Son code commune (Insee) est 49339 et son code postal est 49460. Les habitants se nomment les Briollaytains et les Briollaytaines[3]. Sa population est de 2 282 habitants en 1999 et de 2 967 en 2017[4]. La commune appartient à l'Aire d'attraction des villes d'Angers, à la Zone d'emploi d'Angers et au bassin de vie de Tiercé[1]

Mairie : Place O'Kelly, 49125 Briollay (tél. 02 41 42 50 28, courriel briollay).

Histoire et patrimoine

Il est probable qu'une agglomération existait dès l'époque gallo-romaine. La baronnie de Briollay est créée par Foulques Nerra, qui y fait élever une forteresse. L'église est fondée au Xe siècle, près du château, sous le vocable de saint Marcel. Elle est concédée plus tard à l'abbaye Saint-Serge d'Angers. Un prieuré est installé, dont le fief comprendra de nombreuses possessions. Le siège de la juridiction était établi au Palais (ou Perron). Au XVIIIe siècle, Briollay dépend de l'élection d'Angers[2].

Patrimoine architectural[5],[2] :

  • L'église Saint-Marcel, des XVIe, XVIIIe et XIXe siècles, restaurées à de nombreuses reprises ;
  • Le manoir dit château de Noirieux, des XVIe, XVIIe, XVIIIe et XXe siècles ;
  • Le manoir dit le Pigeon-de-Plomb, à Péchevêque, des XVe, XVIIe, XVIIIe et XXe siècles ;
  • Le moulin à vent dit le moulin de Pont, des XVIIe, XIXe et XXe siècles, dont les ailes ont été déposées ;
  • L'ancienne salle seigneuriale dite Le Palais (inscrite MH), des XIIe et XVIIIe siècles, témoignage de l'architecture civile du XIIe ;
  • Le Vieux Briollay.

Il ne reste plus rien du château élevé par Foulques Nerra, dont le donjon était visible d'Angers. Il sera déconstruit pierre par pierre par les habitants pour la construction de maisons voisines[2].

Loisirs et culture

Divers équipements et services sont proposés sur la commune : une bibliothèque vidéothèque, une maison commune des loisirs, la salle des Nénuphars refaite à neuf en 2018, un city stade, etc[6],[7].

Présence de plusieurs associations : Artemposons, Association renaissance, Briollay arts loisirs initiative, Briollay décoration florale, Le grand pressoir, Les arlequins de la plage, Pause couture, Pétanque loisir Briollay, Run and bike, Tennis club de Briollay, etc[8]. On y pratique la pêche sur la Sarthe, entre Morannes et Briollay.

Tous les ans se déroule Montmartre à Briollay, manifestation dans les rues de la ville autour de la peinture[9]. 2017 en a été la 20e édition.

Espace et territoire

Briollay se trouve à plus d'une dizaine de kilomètres au nord d'Angers, presque entièrement dans la presqu'île formée par la Sarthe et le Loir, dans les basses vallées angevines, secteur d'application de la convention de Ramsar, classé Natura 2000 et zone naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF)[10],[11], constituant l'un des derniers grands ensembles de prairies inondables de France[12]. La zone des Basses vallées angevines est classée espace naturel sensible (ENS)[13].

La commune s'étend sur 14,28 km2 (1 428 hectares) et son altitude varie de 33 à 64 mètres[14]. Son territoire se partage entre les Basses vallées angevines et les plateaux du Haut Anjou[15]. Le village est situé entre deux rivières, qui se rejoignent au sud du bourg. Venant des communes voisines de Cheffes et Tiercé, la rivière la Sarthe traverse son territoire[16], rejointe au Sud par le Loir, en aval de Soucelles et de Villevêque[17]. Ses espaces naturels sont en partie inondables ; la route entre Briollay et Soulaire-et-Bourg est parfois coupée à la circulation durant les crues de la Sarthe[18],[19],[20].

Le circuit de randonnée GRP des Basses vallées angevines passe par la commune de Briollay[21].


Photographie du Loir en crue.

Notes

Bibliographie

• Georges Hubert, Notes historiques sur Briollay, Imprimerie Nouvelle (Angers), 1940
Louis Maucourt, Briollay : vieille terre féodale angevine entre deux rivières, Impr. Paquereau (Angers),‎ 2006

Sources et annotations

  1. a et b Insee, Géographie administrative et d'étude - Commune de Briollay (49048), 2020
  2. a, b, c et d Célestin Port (révisé par Jacques Levron et Pierre d'Herbécourt), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. I (A-C), H. Siraudeau et Cie (Angers), 1965, 2e éd. (1re éd. 1874), p. 528-531
  3. Mairie de Briollay, 2019-2021
  4. Population de Maine-et-Loire (1999, 2017)
  5. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Briollay), février 2012
  6. Mairie de Briollay, Équipement, mars 2019
  7. Ouest-France, La salle des Nénuphars relookée, 26 novembre 2018
  8. Mairie de Briollay, Associations, 2020-2021
  9. Montmartre à Briollay, septembre 2010
  10. Georges Espinas, Monographies rurales, dans Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 2ᵉ année, N. 2, 1947, p. 217-220
  11. DREAL Pays de la Loire (Ministère de l'Écologie), Données communales - SSUP201 Basses vallées angevines, juin 2017
  12. Muséum national d'histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (INPN), Bases vallées angevines (ZNIEFF 520015393), juillet 2018
  13. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  14. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  15. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  16. La Sarthe (rivière), novembre 2012
  17. Le Loir (rivière), novembre 2012
  18. Le Courrier de l'Ouest, Maine-et-Loire Trois routes inondées dans le Saumurois et à Tiercé, 19 décembre 2012
  19. Le Courrier de l'Ouest, Maine-et-Loire La route entre Briollay et Soulaire-et-Bourg coupée, 3 juin 2016
  20. Ouest-France, Anjou : d'Angers aux basses vallées et bords de Loire, plusieurs routes sont inondées, 7 février 2021
  21. GRP des Basses vallées angevines, juin 2012
Formes anciennes du nom
Les bombardements à Briollay


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

kilomètres

tome

Institut national de l'information géographique et forestière