Balade dans le centre-ville d'Angers

De Wiki-Anjou
Centre-ville d'Angers
Photographie de la cathédrale Saint-Maurice d'Angers.
Durée 1 journée (à pieds)
Distance
Difficulté Facile
Marcheur Famille
Milieu Site urbain
Labellisation Itinéraire non labellisé et proposé par un utilisateur
Créer une fiche de randonnée en Maine-et-Loire
Randonnées en Maine-et-Loire

Ville d'art et d'histoire et préfecture du département de Maine-et-Loire, Angers se compose d'un centre-ville ancien, où l'on trouve de nombreux bâtiments historiques. Alors, pourquoi ne pas profiter d'une journée ensoleillée pour les découvrir...

Découvrir ou faire découvrir le centre-ville d'Angers, en famille ou entre amis.


La balade

  • Compter une journée. Cette promenade se situant en centre-ville, la restauration est facile à trouver.
    À noter que le temps de visite des monuments n'est pas inclus.
  • Stationnement : L'idéal est de laisser son véhicule du coté du quartier de la Doutre (rive droite de la Maine), par exemple place de La Rochefoucauld.
    Sinon, il est possible d'utiliser le tram, ligne A, qui passe par le centre-ville (gare Saint-Laud, boulevard Foch, place du Ralliement, place Molière[1]).
  • Point de départ et d'arrivée : La visite s'effectue à partir du bas de la montée Saint-Maurice qui se trouve en contre-bas de la cathédrale (coordonnées géographiques 47° 28′ 20″ Nord, 0° 33′ 27″ Ouest).

Itinéraire

  • Montée Saint-Maurice : Prendre le pont de Verdun, traverser la Maine, et aller légèrement sur la droite (fontaine Wallace) pour ensuite prendre la montée Saint-Maurice (rue piétonne).
Voir Pont de Verdun : Dénommé Grand pont, puis pont du Centre et pont de Verdun, sa construction date des XIe, XIIe et XIXe siècles[2].
Voir Montée Saint-Maurice : Rue en escalier où l'on peut voir plusieurs maisons des XVIe et XVIIIe siècles (aux numéros 1, 2, 3, 4, 5 et 19)[2].
  • Cathédrale Saint-Maurice : Aller jusqu'en haut de la montée, où se trouve la cathédrale d'Angers.
Voir Cathédrale Saint-Maurice (47° 28′ 14″ Nord, 0° 33′ 18″ Ouest, place monseigneur Chapoulie) : Classée monument historique en 1862, elle date du XIIe siècle. Premier édifice angevin à présenter les caractéristiques du style gothique. La hauteur des tours est de 75 mètres[2].
  • La Cité : Redescendre un peu la montée Saint-Maurice et prendre la seconde rue à gauche (rue Donadieu de Puycharic).
Voir La Cité, entre château et cathédrale, et délimitée au sud par la rue Toussaint, est l'ancien quartier à fonction religieuse, installé à la fin du IXe siècle. Il domine à la fois la Maine et l'actuelle ville.
Voir Rue Donadieu-de-Puycharic : Plusieurs maisons des XVe (aux numéros 13, 14, 15, 16, 17, 18, 20), XVIe (5, 8, 10, 18), XVIIe (18) et XVIIIe siècles (1, 3, 12, 18, 20)[2].
Photographie d'une ruelle au détour de la rue Saint-Laud.
Une ruelle au détour de la rue Saint-Laud
  • Bout du Monde : À la sortie de la Cité on se trouve face au château du roi René. Prendre à droite jusqu'à la fin de la rue.
Voir Promenade du Bout du Monde : Point de vue sur la Maine et les quartiers de sa rive droite. De cet endroit, à plusieurs mètres de hauteur au dessus de la Maine et du pont de Verdun, on aperçoit l'église Saint-Jacques, l'abbaye Saint-Nicolas, la cale de la Savatte et le théâtre Le Quai. C'est un lieu très prisé des photographes.
  • Château d'Angers : Redescendre vers le bas, rue Saint-Évroult, puis place du Président Kennedy, en longeant les douves du château (jardins).
Voir Château d'Angers (47° 28′ 12″ Nord, 0° 33′ 36″ Ouest, 2 promenade du Bout du Monde) : Vaste forteresse située au cœur de la ville. Établi au milieu du IXe siècle sur un site d'origine mésolithique, le château date pour ses parties les plus anciennes des Xe et XIe siècles. Il compte 17 tours, remparts défensifs constitués de schiste et de calcaire. Monument historique classé en 1875[3].
Voir La tenture de l'Apocalypse du XIVe siècle se situe dans une galerie du château. Œuvre majeure de l'art médiéval, l'ensemble se compose de six pièces successives représentant l'Apocalypse de Jean[3].
  • Musée David d'Angers : Arrivée sur la place Kennedy, prendre la rue à gauche vers le centre ville (rue Toussaint). Dans l'angle on peut y trouver l'office de tourisme. En continuant on trouve sur la droite, d'abord la bibliothèque municipale puis la galerie David-d'Angers.
Voir Rue Toussaint : Cette partie médiévale comporte notamment le rempart du Bas-Empire qui a été édifié à la fin du IIIe siècle ou au début du IVe siècle. On y trouve également plusieurs maisons des XVIe, XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles[2].
Voir Abbaye Toussaint (47° 28′ 10″ Nord, 0° 32′ 57″ Ouest, 33 bis rue Toussaint) : Actuel musée David d'Angers, elle fut fondée sous le statut d'aumônerie au XIe siècle. Monument historique classé en 1902 et 1925[2].
David d'Angers : Pierre-Jean David dit David d'Angers (1788-1856), né à Angers, fut un sculpteur et statuaire du XIXe siècle. Un musée lui est consacré. Il est hébergé dans l'abbaye Toussaint.
  • Maison d'Adam : Arrivée place Sainte-Croix, au bout sur la gauche se trouve la maison d'Adam (angle de la rue Montault).
Voir La maison d'Adam (47° 28′ 13″ Nord, 0° 33′ 15″ Ouest, place Sainte-Croix) : Maison à colombages du XVIe siècle. C'est l'une de la quarantaine de maisons à pans de bois d'Angers. Monument historique classé en 1922[2].
  • Tour Saint-Aubin : Prendre la rue piétonne Saint-Aubin (rue à droite lorsqu'on est face à la statue et à la maison d'Adam), puis la première rue à droite (rue du Musée). La tour Saint-Aubin se trouve un peu plus loin sur la gauche (place Saint-Éloi).
Voir Tour Saint-Aubin (47° 28′ 06″ Nord, 0° 33′ 11″ Ouest) : La tour-clocher de l'abbaye Saint-Aubin, haute de 54 mètres, a été construite au XIIe siècle. Monument historique classé en 1862[2].
  • Musée des Beaux-Arts : De l'autre côté de la place Saint-Éloi se trouve le musée des beaux-arts.
    C'est le long de la rue Toussaint et de la rue des Lices que s'est développée la ville du XVIe au XVIIIe siècle[4].
Voir En continuant la rue du Musée, on peut également trouver la chapelle Saint-Éloi.
Voir Musée des Beaux-arts (47° 28′ 09″ Nord, 0° 33′ 15″ Ouest, 14 rue du musée) : Il est hébergé dans le Logis Barrault, édifié au XVe siècle, et classé monument historique en 1902 et 1951[2]. Le parcours histoire d'Angers (Juliomagus) permet de découvrir l'histoire de la ville.
  • Collégiale Saint-Martin : Face à la tour Saint-Aubin, prendre la rue à sa droite, pour atteindre la rue des Lices. Prendre ensuite à gauche, puis à droite, où l'on retrouve la rue Saint-Aubin. Prendre ensuite la première rue à gauche (rue Saint-Martin).
Voir Abbaye Saint-Aubin : L'hôtel du département de Maine-et-Loire se situe dans l'ancienne abbaye Saint-Aubin.
Voir Collégiale Saint-Martin (47° 28′ 08″ Nord, 0° 33′ 07″ Ouest, 23 rue Saint-Martin) : L'église Saint-Martin est un témoignage médiéval du gothique angevin (style architectural). Datant du Haut Moyen Âge, classée monument historique en 1928[2], c'est l'un des monuments caroligiens les mieux conservés.
La Maison bleue (Angers)
  • Maison bleue : Face à la collégiale, prendre à gauche pour continuer la rue Saint-Martin, puis à droite, la rue Saint-Julien, puis à gauche, la rue Montauban. On arrive alors sur la rue d'Alsace, qui va de la place du Ralliement au boulevard Foch. Prendre à droite pour remonter la rue.
Voir La Maison bleue (47° 28′ 11″ Nord, 0° 32′ 58″ Ouest, angle de la rue d'Alsace et du boulevard Foch) : Immeuble d'habitation construit en 1929, dont la façade est recouverte de mosaïque. Monument historique classé en 1998[2].
  • Jardin du mail : Au boulevard du maréchal Foch, prendre sur la gauche. Arrivée à la hauteur de la mairie d'Angers (gauche), traverser le boulevard pour se rendre au jardin du Mail.
Voir Jardin du mail (47° 28′ 14″ Nord, 0° 32′ 48″ Ouest, boulevard de la Résistance et de la Déportation) : Situé entre la mairie et le palais de justice, ce jardin a été ouvert au public en mai 1859. On y trouve un bassin et un kiosque, où l'on donnait dès ses débuts des concerts[5].
Voir Au bout, à son extrémité sud-est, se trouve l'avenue Jeanne d'Arc, longue voie piétonnière bordée d'arbres.
  • Musée Pincé : Reprendre le boulevard, puis la rue du Mail, à droite de la mairie. La descendre jusqu'à la rue Lenepveu (rue piétonne). Prendre à gauche.
Voir Rue Lenepveu : Plusieurs maisons des XVIe (aux numéros 1, 2, 4, 5, 6, 18), XVIIe (3, 19, 21, 24, 28), XVIIIe (1, 8) et XIXe siècles[2].
Voir Logis Pincé (47° 28′ 19″ Nord, 0° 33′ 07″ Ouest, angle des rues Lenepveu et Espine) : Édifié au XVIe siècle, par l'architecte angevin Jean Delespine, il héberge des œuvres d'art antiques et orientales[2].
  • Grand Théâtre : Au bout de la rue Lenepveu, arrivée sur la place du Ralliement. Le théâtre se trouve en face.
Voir Grand Théâtre (47° 28′ 16″ Nord, 0° 33′ 08″ Ouest) : Construit au XVIIIe siècle[2], il contient plus de 700 places.
  • Les Halles : En sortant de la rue Lenepveu, prendre la rue à droite (rue de la Roë), puis la première rue sur la gauche (rue piétonne Saint-Laud, l'une des plus anciennes rue de la ville). Au bout on trouve les halles (rue Plantagenêt).
    Descendre la rue Plantagenêt jusqu'en bas, puis prendre à gauche pour être de retour en bas de la montée Saint-Maurice.
Voir Halles (47° 28′ 19″ Nord, 0° 33′ 16″ Ouest) : Le quartier des Halles a été restructuré et urbanisé sous le Second Empire. La place Cupif, rebaptisée République en 1893, accueille un centre commercial depuis 1984[4].

Notes

Sur le même sujet

Architecture et patrimoine d'Angers
Musées d'art d'Angers
Salles de théâtre d'Angers
Randonnées en Maine-et-Loire
Centre-ville d'Angers, place du Ralliement, la Cité

Sources et annotations

  1. Angers Loire métropole, Tracé de la ligne A, 10 décembre 2011
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n Ministère de la Culture, Inventaire du patrimoine culturel - base Mérimée, 6 décembre 2011
  3. a et b Centre des monuments nationaux, Château d'Angers, 6 décembre 2011
  4. a et b Wikipédia, Angers et articles liés, 8 décembre 2011
  5. Mairie d'Angers, Le Jardin du mail, 10 décembre 2011