Chalonnes-sur-Loire

De Wiki-Anjou
Chalonnes-sur-Loire
Logo de la commune.
Département Maine-et-Loire
Territoire Mauges
Arrondissement arr. d'Angers
Canton cant. de Chalonnes s/Loire
Intercommunalité cc Loire Layon Aubance
Code Insee, postal 49063, 49290
Habitants Les Chalonnais(es)
Données locales altitudes, coordonnées, exploitations, populations, secteurs, superficies
Site web Site officiel
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Chalonnes-sur-Loire est une commune ligérienne de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49) à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest d'Angers[1].

La commune est bureau centralisateur du canton de Chalonnes-sur-Loire.


Situation administrative

La commune de Chalonnes-sur-Loire est membre de la communauté de communes de Loire Layon Aubance, après disparition de Loire Layon, et se trouve dans le canton de Chalonnes, dont elle est bureau centralisateur, et l'arrondissement d'Angers.

La mairie se trouve place de l'hôtel de ville (tél. +33 (0)2 41 74 10 81 - courriel chalonnessurloire).

Deux communes du département portent le nom de « Chalonnes » : Chalonnes-sur-Loire et Chalonnes-sous-le-Lude (Baugeois).

Histoire et patrimoine

On y a trouvé plusieurs traces préhistoriques, ce qui en fait un des lieux le plus anciennement habité du département.

  • Abri sous roche préhistorique (MH), lieux-dits L'Ouche de la Roche et Rocampaille. Site du paléolithique où ont été retrouvés des silex taillés et des ossements (mammouths, rhinocéros laineux, rennes, chamois, bœuf musqué bison, cheval)[2].

Durant une partie de l'Ancien Régime la commune se divisait en deux paroisses, l'église Saint-Maurille et l'église Notre-Dame.

  • Église Saint-Maurille (MH), du XIIIe siècle[2] ;
  • Église Notre-Dame ;
  • Quartier Saint-Maurille.

Dans la région on trouve également des traces de l'exploitation des fours à chaux et de celle des mines de charbon qui se sont développés au XVIIIe siècle[3].

Cité ligérienne

Photographie du pont de l'Asnerie.
Pont de l'Asnerie

Ville ligérienne, elle eu une activité portuaire importante aux XVIIIe et XIXe siècles, compte tenu de la forte activité viticole (vins du Layon) et minière (charbon) de la région[3].

  • Port Garou et quai Gambetta ;
  • Îles et ponts sur la Loire, dont l'île de Chalonnes qui s'étend sur plus d'une dizaine de kilomètres.

Commune viticole

La commune se situe dans l'appellation viticole des Coteaux-du-Layon (AOC)[4], vin blanc liquoreux dont le vignoble est implanté sur la partie sud-est du Massif armoricain et dont l'exposition des coteaux permet l'obtention de vendanges surmûries[5].

Culture et loisirs

La commune est équipée de plusieurs infrastructures : des équipements culturels (cinéma, bibliothèque, école de musique), des équipements sportifs (terrain de football, piscine, mini-golf), un camping[6] et une aire de service pour camping-car.

Le camping du Candais (3 étoiles) est situé au bord de la Loire (contact auprès de l'office du tourisme), et l'aire de service pour camping-car (aire municipal) se situe rue de la gare à Chalonnes.

On y pratique également la pêche.

Manifestations :

  • En février, festival de la BD ;
  • En mai, fête des vins de l'Anjou, l'une des plus importantes du Val de Loire ;
  • En septembre, fête des Quais et Journées du patrimoine.
Photographie de l'église Saint-Maurille.
Église Saint-Maurille

Ville la plus importante de cette partie du Sud Loire, présence de nombreux commerces, un marché (mardi, samedi), des permanences de services publics et un office de tourisme[6].

Espace et territoire

La commune se trouve dans le Val de Loire, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, de Sully-sur-Loire (45) à Chalonnes-sur-Loire, et à Natura 2000, pour la Vallée de la Loire entre Nantes et les Ponts-de-Cé[7]. Son territoire est constitué d'une partie basse au nord (vallée de la Loire), et d'une partie haute au sud, composée de coteaux. Trois cours d'eau traversent la commune : la Loire, le Layon (en aval de Chaudefonds) et le Louet (en aval de Rochefort)[8].

Les communes les plus proches sont Saint-Laurent-de-la-Plaine, Chaudefonds-sur-Layon, Saint-Georges-sur-Loire, La Possonnière et Bourgneuf-en-Mauges[8].

Un petit train touristique permet des promenades à travers les vignes.

Le sentier de grande randonnée GR 3 (Montsoreau - Champtoceaux) passe par Chalonnes. Plusieurs autres itinéraires de randonnées sont disponibles : sentier du coteau Saint-Vincent, sentier des rivières de l'Armangé au Jeu, sentier des vallées Loire et Louet, sentier de la Vallée du Layon…

Randonnées en Maine-et-Loire

La Pommeraye
Sentier GR 3
Chalonnes-sur-Loire

Rochefort-sur-Loire

Plusieurs cours traversent son territoire : la Loire, et son bras le Louet, le Layon, ainsi que son affluent le Jeu. On y trouve également un important plan d'eau sur le Layon.

L'office du tourisme intercommunal Loire-Layon se situe place de l'Hôtel de Ville (tél. +33 (0)2 41 78 26 21 - courriel).


L'essentiel sur la ville de Chalonnes
Chalonnes-sur-Loire est située dans le Val de Loire, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, et dans une zone Natura 2000.
Ouverte sur la vallée de la Loire, viticole et ligérienne, elle possède une grande variété de paysages.
À voir : quartier Saint-Maurille, quais, Île de Chalonnes, chapelle Sainte-Barbe des Mines.

Notes

  1. Lion1906, Distances à vol d'oiseau (orthodromiques), mai 2012
  2. a et b Ministère de la Culture, Base Mérimée (Chalonnes-sur-Loire), mai 2012
  3. a et b Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, 1874, Édition révisée de 1965 par J. Levron et P. d'Herbécourt — Voir Dictionnaire Célestin Port.
  4. Décret 0272 du 24 novembre 2011 relatif à l'appellation d'origine contrôlée « Coteaux du Layon », JORF 0272 du 24 novembre 2011 page 19757, texte 68.
  5. Institut national de l'origine et de la qualité (INAO), Aire géographique - Fiche produit - Coteaux du Layon, 28 janvier 2019 (statut FR : AOC - statut CE : AOP)
  6. a et b Mairie de Chalonnes, Site de la commune, mai 2012
  7. DREAL Pays de la Loire, Données environnementales GéoSource, mai 2012
  8. a et b IGN et BRGM, Géoportail Chalonnes-sur-Loire, mai 2012
Ainsi que les formes anciennes du nom et Chalonnes dans l'encyclopédie Diderot (1751).


Institut national de la statistique et des études économiques

téléphone

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

bande dessinée

numéro

Institut national de l'origine et de la qualité

appellation d'origine contrôlée

appellation d'origine protégée

Institut national de l'information géographique et forestière

Bureau de recherches géologiques et minières