Brain-sur-l'Authion

De Wiki-Anjou
Brain-sur-l'Authion
(commune déléguée)
Département Maine-et-Loire
Territoire Baugeois
Commune Loire-Authion
Note(s) Regroupement
du 1er janvier 2016
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction.
Anciennes communes

Brain-sur-l'Authion est une ancienne commune de l'ouest de la France intégrée depuis 2016 à Loire-Authion. Elle se situe dans le département de Maine-et-Loire (49), dans le Baugeois, au sud d'Andard et au nord de La Bohalle.

Ses habitants s'appellent les Braignois(es).


Situation administrative

Un regroupement intervient en 2016 entre Andard, Bauné, La Bohalle, Brain-sur-l'Authion, Corné, La Daguenière et Saint-Mathurin-sur-Loire, créant la commune nouvelle de Loire-Authion. Brain-sur-l'Authion devient une commune déléguée[1].

Jusqu'alors la commune de Brain-sur-l'Authion est intégrée à la communauté de communes de la Vallée-Loire-Authion, intercommunalité qui disparait à la création de la commune nouvelle, et se trouve dans le canton d'Angers-7 (Trelazé en 1793, Angers-S.E. en 1801, Angers-S. en 1963, Angers-4 en 1973, Angers-Trélazé en 1985[2]) et l'arrondissement d'Angers.

Son code commune (Insee) est 49042 et son code postal est 49800. Ses habitants se nomment (gentilé) Braignois et Braignoise. Sa population est de 2 803 habitants en 1999, 3 393 en 2006 et de 3 488 en 2017[3].

Trois localités du département portent le nom de « Brain » : Brain-sur-Longuenée, Brain-sur-l'Authion et Brain-sur-Allonnes.

Histoire et patrimoine

La terre appartient à l'origine au seigneur de Beaupréau, puis ensuite à Bouchard de la La Pouëze. Le château disparait à l'époque de la guerre de Cent Ans (XIVe-XVe). Au XVIIIe siècle, Brain-sur-l'Authion est dans la quinte de la ville d'Angers et dépend de l'élection d'Angers[4].

Éléments du patrimoine[5],[4] :

  • La chapelle Notre-Dame-de-la-Réalle, des XVIIe et XXe siècles ;
  • Le château de la Bouteillerie, des XVe, XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles ;
  • L'ancien château de Narcé (inscrit MH), du XVIIIe siècle ;
  • Le château de Rousson, des XVIe et XVIIIe siècles ;
  • La demeure de la Coutardière, du XIXe siècle ;
  • L'église Saint-Pierre (inscrite MH), des XIIe et XIIIe siècles, et XVIe et XIXe siècles, avec nef unique ;
  • La ferme de la Mine (au lieu-dit Avaloup), des XVe et XVIe siècles ;
  • Le logis des Landes (inscrit MH), des XVe et XVIIIe siècles.

À l'époque de la construction de la levée de la Loire, la commune de Brain accueillait d'anciennes familles de bagnards. Des terrains ont été donnés aux familles affranchies.

Loisirs et culture

Présence d'un espace numérique (EPN), structure du réseau AICLA[6], et en 2018 d'un théâtre itinérant, Le théâtre en bois, où se produit par exemple en mars 2018 la compagnie Œildudo dans le cadre du festival Très tôt en scène[7]. Après deux ans, Le théâtre en bois est démonté pour rejoindre le quartier des Hauts-de-Saint-Aubin à Angers avec une nouvelle programmation[8].

La fanfare, créée en 1869, se transforme en harmonie en 1990, sous le nom d'Harmonie municipale Brain-Andard, et change de nom en 2016 pour devenir l'Harmonie Loire Authion[9]. La formation musicale donne des concerts[10].

La boule de fort est pratiquée à la société des Cultivateurs[11].

Agriculture

Photographie de l'Authion.

La commune se trouve dans le Val d'Authion, vaste zone agricole irriguée par la rivière de l'Authion. La construction de la levée au début du XIXe siècle garantit la vallée contre les inondations, bien que sa rupture, au milieu de ce siècle, provoqua l'inondation de plusieurs maisons dans le bourg[12]. Le territoire de Brain a une vocation horticole, de cultures spécialisées et agricole. On y trouve par exemple les pépinières Ernest Turc et Levavasseur[13],[14],[15].

Au début du XXe siècle, les communes angevines qui cultivent le plus de porte-graines sont Saint-Mathurin, La Ménitré, Les Rosiers, Beaufort-en-Vallée, Mazé, Brain-sur-Authion, Corné, La Daguenière, La Bohalle, Andard, Saint-Clément-des-Levées, Saint-Martin-de-la-Place, Longué, Fontaine-Guérin, toutes situées sur la rive droite de la Loire[16].

Espace et territoire

Brain-sur-l'Authion s'étend sur 22,92 km2 (2 292 hectares) et son altitude varie de 15 à 43 mètres[17]. Son territoire se partage entre le val d'Anjou et les portes du Baugeois[18]. Venant de la commune voisine d'Andard, la rivière l'Authion traverse la commune[19].

Elle est dans le périmètre du parc naturel Loire-Anjou-Touraine, zone de préservation et de protection située entre Tours et Angers[20]. La zone des Marais d'Andard et Brain-sur-l'Authion est classée espace naturel sensible (ENS)[21].

Localités aux alentours : Andard (1,6 km), La Bohalle (2,8 km), La Daguenière (3,3 km), Trélazé (4,3 km), Saint-Sulpice (5,0 km), Corné (5,3 km), Blaison-Gohier (5,9 km), Saint-Jean-des-Mauvrets (6,0 km), Saint-Saturnin-sur-Loire (6,1 km) et Le Plessis-Grammoire (6,4 km)[22].

Notes

Sources et annotations

  1. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral DRCL-BCL-2015-85, du 7 décembre 2015 — Voir création de la nouvelle commune de Loire-Authion (2016).
  2. École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui - Notice communale de Brain-sur-l'Authion, 2007
  3. Population de Maine-et-Loire (1793, 1800, 1999, 2006, 2015)
  4. a et b Célestin Port (révisé par Jacques Levron, Pierre d'Herbécourt, Robert Favreau et Cécile Souchon), Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire et de l'ancienne province d'Anjou, t. II (D-M), H. Siraudeau & Cie (Angers), 1978, 2e éd. (1re éd. 1876), p. 498-503
  5. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Brain-sur-l'Authion), 2012
  6. AIDAL, Service numérique Vl@n et Vl@n+, 2016-2019
  7. Ouest-France (Laurent Beauvallet), Théâtre. Le festival très tôt en scène s'épanouit autour du Plessis-Macé, 12 mars 2018
  8. Le Courrier de l'Ouest, Brain-sur-l'Authion. Après deux ans, le Théâtre en Bois s'en va, 22 janvier 2020
  9. Le Courrier de l'Ouest, Vernoil-le-Fourrier. Un concert de printemps partagé entre deux harmonies dimanche prochain, 8 mars 2020
  10. Le Courrier de l'Ouest, Vernoil-le-Fourrier. Pour la sainte Cécile, la salle était pleine, 20 novembre 2019
  11. Ouest-France, La société de boule de fort a trouvé sa relève, 25 avril 2017
  12. Mairie de Brain-sur-l'Authion, Historique, mars 2015
  13. Mairie de Brain-sur-l'Authion, Présentation, mars 2015
  14. Pépinières Ernest Turc, novembre 2019
  15. Pépinières Levavasseur, novembre 2013
  16. I. Deguil, L'horticulture en Anjou, dans Annales de Géographie, t. 42, 240, 1933, p. 601-609
  17. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  18. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  19. Authion (rivière), novembre 2012
  20. PNR Loire-Anjou-Touraine, 2012
  21. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  22. Lion1906 (Lionel Delvarre), Distances à partir de Brain-sur-l'Authion (49), juin 2010 — Les distances affichées sont des distances orthodromiques (à vol d'oiseau).
Formes anciennes du nom
Plan de Brain-sur-l'Authion (1874)

Autres données

Liste des communes en 2015
Anciennes communes 2015
Altitudes en 2014
Populations 2012, en vigueur au 1er janvier 2015
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014


Institut national de la statistique et des études économiques

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

espace public numérique

kilomètres

numéro

tome

Institut national de l'information géographique et forestière