De la Loire au Layon

De Wiki-Anjou
De la Loire au Layon
(randonnée)
Durée 4 heures
Distance 14 km
Difficulté moyen Marcheur
Milieu Vignes, coteaux, val de Loire
Labellisation Itinéraire non labellisé proposé par un utilisateur
Créer une fiche de randonnée en Maine-et-Loire
Randonnées en Maine-et-Loire

Randonnée pédestre au sud-ouest d'Angers, de la vallée de la Loire à la vallée du Layon, de la Loire des promontoires au plateau des Mauges, de l'île de Béhuard jusqu'à Saint-Aubin-de-Luigné.

Résumé de l'itinéraire : Partir de Béhuard, située à plus d'une dizaine de kilomètres au sud-ouest d'Angers. Une fois passé le pont de la Loire en direction de Rochefort-sur-Loire, prendre à gauche puis à droite, pour suivre le chemin passant derrière le champ de courses et arrivant à la plage. Traverser le village par les petites rues pour gagner le pic Martin (place du pilori, place de l'église, puis route de Chalonnes). Au pic Martin, prendre le chemin à gauche pour monter entre les vignes vers les coteaux. Arrivé en haut, traverser la route D54 et continuer tout droit au milieu des vignes pour rejoindre le moulin Guérin. Redescendre ensuite vers Saint-Aubin-de-Luigné.


Équipement

Randonnée sur des chemins, parfois pierreux, prévoir de bonnes chaussures de marche. La durée étant d'environ 4 heures, prévoir du ravitaillement. Il est possible de faire la sortie sur une demi-journée, avec pause pique-nique.

Longueur : environ 14 kilomètres.

Itinéraire

Départ — Deux possibilités :

On est alors situé sur les unités paysagères des marches du Segréen et de la Loire des promontoires[1].

Voir L'église Saint-Pierre.

Pont de la Loire — De la rive droite (nord) à la rive gauche (sud). Emprunter le pont de la Loire (des Lombardières, direction sud-est, pont du XIXe s. en poutre en treillis[2]). En le traversant par le côté nord-est, vue sur la Loire et l'île de Béhuard. Sur la rive gauche, on aperçoit le village des Lombardières, hameau autrefois habité par des pécheurs et des mariniers.

La vallée de la Loire se situe à cet endroit dans la zone inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO[3], dans une zone Natura 2000 pour la vallée de la Loire entre Nantes et Les Ponts-de-Cé, et dans le site classé de la confluence Maine Loire et des coteaux angevins.

Voir La Loire, l'île de Béhuard, le village des Lombardières.

Vallée de Rochefort — Emprunter le chemin qui passe derrière le champ de courses, itinéraire balisé GR 3E. Une fois passé le pont, prendre à gauche en quittant la D106 (dir. nord-est) en suivant la route des Lombardières sur environ 300 mètres. On est alors dans la vallée de Rochefort, zone inondable soumise aux crues de la Loire[4]. Au lieu-dit Panzou (alt. 17 m.[5]), prendre le chemin à droite (dir. sud-est). Un peu plus loin, prendre encore à droite (dir. sud-ouest) en direction du bourg de Rochefort. Le chemin borde des prairies humides, le champ de courses (hippodrome du Val Fleuri, piste en herbe de 1 330 mètres inaugurée en 1889[6]), le Louet (bras de la Loire) et abouti à la plage de Rochefort (47° 21′ 35″ nord et 0° 39′ 16″ ouest, sur OpenStreetMap).

Voir Les prairies humides, le Louet.

Rochefort-sur-Loire — Traversée du village de Rochefort. Ce village ligérien se situe entre fleuve et coteaux, dans le Val de Loire inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO[3]. Traverser le pont du Louet (D106), prendre à droite en abandonnant le balisage du GR 3, puis tout de suite à gauche (rue Courte) pour remonter vers la place du Pilori (maisons des XVIe, XVIIe, XIXe s., et manoir dit château du Pilory des XVe au XIXe s.). Ensuite prendre la rue de l'Anciennne Cure (dir. sud, à droite de la place). Traverser le carrefour (intersection avec la rue René Gasnier, du nom du pionnier de l'aviation) pour continuer cette rue et atteindre la place de l'église (place Sainte-Croix, maisons des XVe et XVIe s., église Sainte-Croix avec clocher-tour du XVIe, MH[7]).

Face à l'église, prendre la rue à droite (rue Haute du Martreau, maison du XVIIIe) et la continuer jusqu'à rattraper la D751 (rue René Gasnier). Prendre à gauche cette départementale, qui va en direction de Chalonnes-sur-Loire, jusqu'à la sortie du village. Après le lotissement du Pic Martin, prendre à gauche (dir. sud-est) pour longer le Pic Martin (alt. 64 m.[5], 47° 21′ 09″ nord et 0° 39′ 45″ ouest, sur OpenStreetMap) et emprunter la route qui monte vers le coteau (dir. sud).

Voir L'église Sainte-Croix.

Coteau de Rochefort — Coteau surplombant le village, paysages viticoles sur les coteaux de Loire. Nous sommes sur l'unité paysagère de la Loire des promontoires[1]. Continuer la route qui monte vers le coteau. Elle coupe à un moment le ruisseau de Saint-Lézin, qui prend sa source au hameau de La Croix-Blanche. Peu avant le haut du coteau, un bois (alt. 87 m.[5], 47° 20′ 35″ nord et 0° 39′ 31″ ouest, sur OpenStreetMap) sur la droite permet de faire une halte ombragée. Vue sur la vallée de la Loire où l'on peut apercevoir Rochefort (dont le pic Martin, le moulin Géant, le hameau de La Croix Blanche), son vignoble[8], et sur la rive opposée de la Loire, Savennières et La Possonnière. Le haut du clocher de l'église de Rochefort que l'on aperçoit en direction du nord donne un aperçu du dénivelé. L'altitude de la commune varie de 12 à 104 mètres[9].

Continuer la route jusqu'au haut du coteau, puis prendre à droite (dir. ouest) le chemin qui contourne la propriété du château de l'Éperonnière. Vue sur la Loire à droite d'où l'on peut apercevoir par beau temps Angers (cathédrale, tour Saint-Aubin) située à un peu moins d'une vingtaine de kilomètres[10]. Continuer le chemin jusqu'à rejoindre la route D54. Traverser la route et prendre en face, un peu sur la gauche, par les vignes.

Voir La vallée de la Loire, le vignoble.

Coteau de Saint-Aubin — De la vallée de la Loire à la vallée du Layon, paysages viticoles sur les coteaux du Layon. Suivre le chemin qui passe entre les vignes (dir. sud-ouest) jusqu'à atteindre la tour du moulin Guérin (alt. 94 m.[5]). Ce vignoble se trouve dans l'appellation des Coteaux-du-Layon (AOC), vignoble angevin de vin blanc liquoreux dont l'exposition permet l'obtention de vendanges surmûries[8].

Le moulin Guérin (47° 19′ 58″ nord et 0° 40′ 09″ ouest, sur OpenStreetMap), aménagé par la commune avec un belvédère et une table d'orientation, est un ancien moulin à vent ayant cessé de fonctionner au XIXe siècle. De son point de vue panoramique on aperçoit le bourg de Saint-Aubin, la vallée du Layon et le plateau des Mauges. Nous sommes sur les unités paysagères du couloir du Layon et du plateau des Mauges[1].

Voir Moulin Guérin, le vignoble, le plateau des Mauges.

Saint-Aubin-de-Luigné — Descendre ensuite vers Saint-Aubin par le sentier balisé GR 3D. Au moulin, suivre le chemin qui descend puis s'oriente vers la gauche (dir. nord-est), passe à côté du puits-chapelle, puis s'oriente vers la droite. En bas, aux premières maisons du village, continuer la rue du Chemin des Louterries.

Vallée du Layon — Suivre la rue du Chemin des Louteries jusqu'à rejoindre la D125 (rue du Canal de Monsieur). Prendre à gauche (dir. sud-est) jusqu'au carrefour et prendre à droite (dir. sud) la rue du Père Girault. Après avoir traversé le pont du Layon, prendre le chemin sur la droite qui longe la rivière sur sa rive gauche (sud).

Suivre le chemin qui longe les méandres du Layon, canalisé au XVIIIe s. avec installation d'écluses, rehausses de ponts et aménagements des berges. Le chemin traverse à un moment la rivière (pont) pour rejoindre sa rive droite. Continuer jusqu'à retrouver la D125 (rue Jean de Pontoise). Prendre ensuite à droite, en longeant la mairie (ancien presbytère du XVIe, MH[11]) pour atteindre la place de l'église (47° 19′ 45″ nord et 0° 40′ 13″ ouest, sur OpenStreetMap).

Voir La vallée du Layon, l'ancien presbytère.

Notes

Sur le même sujet

La pierre Bécherelle
Val angevin
Parcours littéraire et touristique des Lyriades
Randonnées en Maine-et-Loire

Annotations

Itinéraire établit à partir de De la Loire au Layon.
  1. a, b et c Département de Maine et Loire - DIREN Pays de la Loire - DDE Maine et Loire, Atlas des paysages de Maine et Loire, Le Polygraphe, 2003 — Voir unités paysagères.
  2. Structurae (Wilhelm Ernst & Sohn), Patrimoine du génie civil - Pont des Lombardières, juillet 2014 — Voir Rochefort sur Loire - Les Lombardières.
  3. a et b UNESCO Centre du patrimoine mondial (Nations Unies), Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, 2000-2017 — Voir Val de Loire angevin classé à l'UNESCO.
  4. Dominique Oudot, Les îles de la Loire angevine armoricaine, dans Norois 142, avril-juin 1989, p. 205-223
  5. a, b, c et d Institut national de l'information géographique et forestière (IGN), Géoportail, 2019
  6. Les Courses Hippiques, Hippodrome - Rochefort sur Loire - Fleuri du Val de Loire, 2010-2019
  7. Ministère de la Culture, Base Mérimée - Église Sainte-Croix (PA49000075), novembre 2019 — Voir Patrimoine de Rochefort-sur-Loire.
  8. a et b Institut national de l'origine et de la qualité, Aire géographique - Fiche produit - Coteaux du Layon, janvier 2019 — Voir Coteaux-du-Layon (AOC).
  9. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 — Voir altitudes.
  10. Lion1906 (Lionel Delvarre), Distances orthodromiques, 2010
  11. Ministère de la Culture, Base Mérimée (presbytère, PA00109253), octobre 2015 — Voir Presbytère de Saint-Aubin-de-Luigné.


kilomètres

Monument historique, bâtiment ou objet inscrit ou classé

numéro

page

Institut national de l'information géographique et forestière