Chênehutte-Trèves-Cunault

De Wiki-Anjou
Chênehutte-Trèves-Cunault
(commune déléguée)
Département Maine-et-Loire
Territoire Saumurois
Commune Gennes-Val-de-Loire
Note(s) Regroupement
du 1er janvier 2016
Situation dans le département

Situer sur OpenStreetmap

Aide à la rédaction.
Anciennes communes

Chênehutte-Trèves-Cunault est une ancienne commune, un village ligérien de l'ouest de la France qui se situe dans le département de Maine-et-Loire (49) à une dizaine de kilomètres au nord-ouest de Saumur. Elle est constituée principalement de trois bourgs, mais aussi de plusieurs hameaux. Elle est rattachée depuis 2016 à la commune de Gennes-Val-de-Loire.

Ses habitants se nomment Cunaldiens, Trévois et Chênehuttois.


Situation administrative

La commune angevine de Chênehutte-Trèves-Cunault est née en 1974 de la fusion de Chênehutte-les-Tuffeaux et Trèves-Cunault[1].

Un nouveau rapprochement intervient le 1er janvier 2016 avec la création de la commune nouvelle de Gennes-Val de Loire (I) issue du regroupement des communes de Chênehutte-Trèves-Cunault, Gennes, Grézillé, Saint-Georges-des-Sept-Voies et Le Thoureil[2]. Chênehutte-Trèves-Cunault devient une commune déléguée.

Jusqu'alors elle est intégrée à la communauté de communes du Gennois, et se trouve dans le canton de Doué-en-Anjou (Gennes en 1974) et l'arrondissement de Saumur[1].

Son code commune (Insee) est 49094 et son code postal est 49350. Ses habitants sont appelés Cunaldiens (Cunault), Trèvois (Trèves), Chênehuttois (Chênehutte). Sa population est de 1 102 habitants en 1999, 1 057 en 2006 et 1 033 en 2015[3].

Un nouveau regroupement est opéré le 1er janvier 2018 avec Les Rosiers-sur-Loire et Saint-Martin-de-la-Place donnant naissance à Gennes-Val-de-Loire (II). Chênehutte-Trèves-Cunault en reste une commune déléguée[4].

Histoire et patrimoine

Chênehutte-Trêves-Cunault est née de l'association progressive de trois villages et plusieurs hameaux. La commune est créée le 1er janvier 1974 du rapprochement de Chênehutte-les-Tuffeaux (née de la réunion de Chênehutte et des Tuffeaux entre 1790 et 1794) et Trèves-Cunault (réunion de Trèves et de Cunault en 1839). Son nom se compose de ceux des trois principaux villages[5],[6],[7].

Éléments du patrimoine[8] :

  • Entrée du bourg de Trèves ;
  • Chapelle Saint-Macé (classée MH) ;
  • Ruines de la chapelle Sainte-Catherine, étang et abords ;
  • Château de Beauregard ;
  • Donjon dit tour de Trèves (classé MH) du XVe siècle ;
  • Église Notre-Dame de Chênehutte-les-Tuffeaux (classée MH) ;
  • Église prieurale Notre-Dame de Cunault (classée MH), d'architecture romane de l'Anjou du Moyen Âge ;
  • Église Saint-Aubin de Trèves (classée MH) ;
  • Ruines de l'église Saint-Maxenceul de Cunault (classée MH) ;
  • Ancien hermitage Saint-Jean (inscrit MH), chœur du XIe siècle, décoré de peintures murales du XVe, chapelle remaniée au XVIe ;
  • Manoir de Grissay ;
  • Prieuré Saint-Pierre ;
  • Oppidum protohistorique dit Camp des Romains (inscrit et classé MH), site archéologique, gallo-romain.

On exploitait dans la région du tuffeau, un tuffeau gris peu employé avant le XVIIe siècle, considéré comme un matériau de qualité médiocre. Il provient pour l'essentiel d'une aire limitée au sud de la Loire entre Gennes et Chênehutte-Trèves-Cunault. Il a par exemple été utilisé pour l'aile nord de l'abbaye Saint- Maur[9].

Chênehutte-Trèves-Cunault se trouve dans la zone du Val de Loire, entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO[10],[11].

Marine de Loire

Une exposition temporaire organisée en 2020 à Saint-Clément-des-Levées évoque les mariniers de Loire combattants Outre-Atlantique au XVIIIe siècle ; une quarantaine d'habitants de Chênehutte-Trèves-Cunault, mariniers de Loire, prenant part à la guerre d'indépendance des États-Unis de 1775 à 1783[12].

Loisirs et culture

Photographie de la Loire.
La Loire

La commune est labellisée Village de charme et Petite cité de caractère[13].

Tous les ans en juillet et août s'y déroulent les Heures musicales de Cunault, festival de musique classique se déroulant dans l'église Notre-Dame de Cunault[14].

Cave aux Moines : champignonnière en activité, restaurant.

Espace et territoire

Chênehutte-Trèves-Cunault s'étend sur 27,61 km2 (2 761 hectares) et son altitude varie de 20 à 96 mètres[15]. Son territoire se situe dans le val d'Anjou et sur le plateau du Saumurois[16], et dans le périmètre du parc naturel Loire-Anjou-Touraine, zone de préservation et de protection située entre Tours et Angers[17].

La zone du Bois de la fontaine de l'enfer, et celle de l'Étang de Joreau et bois de Milly, sont classées espace naturel sensible (ENS)[18]. La réserve naturelle régionale des étang et boisements de Joreau (RNR297), qui s'étend sur 92 hectares, a été classée en 2015[19].

À voir : L'étang de Joreau (Cunault), les bords de Loire.

Les sentiers GR 3 et GR 3d passent par son territoire[20].

Randonnées à pied en Maine-et-Loire

Gennes  
Sentier GR 3
  Chênehutte-Trèves-Cunault  

  Saumur
(Bagneux)

L'un des circuits de La Loire à vélo passe également par la commune.

Randonnées à vélo en Maine-et-Loire

Gennes  
La Loire à vélo
  Chênehutte-Trèves-Cunault  

  Saint-Hilaire-Saint-Florent

Localités aux alentours : Saint-Martin-de-la-Place (1,0 km), Saint-Clément-des-Levées (3,4 km), Verrie (4,9 km), Gennes (6,8 km), Les Rosiers-sur-Loire (7,2 km), Vivy (7,8 km), Saumur (8,2 km), Rou-Marson (8,2 km), Longué-Jumelles (8,6 km) et Meigné (9,3 km)[21].

Notes

Bibliographie

• Gilbert Boisbouvier et Xavier Fehrnbach, Chênehutte-Trèves-Cunault – L'Île Gauthier, La Loire, notice archéologique, Archéologie de la France - Informations (ADLFI), 1991-2020
• Michel Pateau, Étienne Vacquet et Françoise Goin, Chênehutte Trèves Cunault, Syndicat d'initiative (Chênehutte-Trèves-Cunault), 1994
• Arnaud Remy, Chênehutte-Trèves-Cunault – Extension est du Parc de Villejames, notice archéologique, Archéologie de la France - Informations (ADLFI), 2010-2019

Sources et annotations

  1. a et b École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui - Notice communale de Chênehutte-Trèves-Cunault, 2007
  2. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral n° DRCL-BCL-2015-62, du 5 octobre 2015 — Voir création de la nouvelle commune de Gennes-Val de Loire (2016).
  3. Population de Maine-et-Loire (1793, 1800, 1999, 2006, 2015)
  4. Préfecture de Maine-et-Loire, Arrêté préfectoral n° DRCL-BI-2017-33, du 22 mai 2017 — Voir création de la nouvelle commune de Gennes-Val-de-Loire (2018).
  5. Institut national de la statistique et des études économiques, Code officiel géographique (Historique des communes), 1943-2022
  6. Pierre-Louis Augereau, Les secrets des noms de communes et lieux-dits du Maine-et-Loire, Cheminements (Le Coudray-Macouard), 2004-2005, p. 60
  7. Office de tourisme Saumur Val de Loire, Chênehutte-Trèves-Cunault, 2023
  8. Ministère de la Culture, Base Mérimée (Chênehutte-Trèves-Cunault), mai 2012
  9. Daniel Prigent, Exploitation et commercialisation du tuffeau blanc (XVe-XIXe siècles), dans Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest, tome 104, numéro 3, 1997, Mines, carrières et sociétés dans l'histoire de l'Ouest de la France, textes réunis par Jean-Luc Marais, p. 67-80
  10. DREAL Pays de la Loire (Ministère de l'Écologie), Données communales - 933 Val de Loire entre Sully-sur-Loire et Chalonnes, juin 2017
  11. Mission Val de Loire, Val de Loire patrimoine mondial, janvier 2017
  12. Le Courrier de l'Ouest (Benoît Rochard), Saint-Clément-des-Levées. Quand les mariniers de Loire combattaient Outre-Atlantique, 19 septembre 2020
  13. Labels et classements des villes et villages, octobre 2013
  14. Heures musicales de Cunault, janvier 2014
  15. IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), données 2014 (altitude, superficie)
  16. Atlas des paysages de Maine et Loire, voir unités paysagères.
  17. PNR Loire-Anjou-Touraine, 2012
  18. Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire, 2018
  19. Muséum national d'Histoire naturelle, Étang et boisements de Joreau (FR9300169), 2015
  20. Sentier GR 3, mai 2012
  21. Lion1906 (Lionel Delvarre), Distances à partir de Chênehutte-Trèves-Cunault (49), juin 2010 — Les distances affichées sont des distances orthodromiques (à vol d'oiseau).

Articles connexes : Chênehutte, Chênehutte-les-Tuffeaux, Cunault, Les Tuffeaux, Trèves, Trèves-Cunault.

Autres données

Liste des communes en 2015
Anciennes communes 2015
Populations 2012, en vigueur au 1er janvier 2015
Altitudes en 2014
Superficies en 2014
Divisions administratives et électorales en 2014