Point le plus haut de Maine-et-Loire

De Wiki-Anjou
Le département de Maine-et-Loire en France.

La colline de la Trottière, située sur la commune de La Tourlandry, est le point culminant du département de Maine-et-Loire, à 216 mètres. Le chiffre retenu est celui du Répertoire géographique des communes (RGC) de l'IGN (Institut national de l'information géographique et forestière), en charge de la production de l'information géographique[1].


Tous situés dans la région des Mauges, les dix points les plus hauts du département de Maine-et-Loire se situent sur les communes de La Tourlandry, Saint-Paul-du-Bois, La Plaine, Chemillé-Melay, Cossé-d'Anjou, Saint-Georges-des-Gardes, Vihiers, La Salle-de-Vihiers, Chanteloup-les-Bois et Coron[1].

Vernoil-le-Fourrier (120 mètres) est le point le plus haut du Baugeois, Fontevraud-l'Abbaye (114 mètres) le point le plus haut du Saumurois, Grugé-l'Hôpital (108 mètres) et Pouancé (108 mètres) les points les plus hauts du Segréen.

Les principales villes du département se situent à 64 mètres pour la ville d'Angers, 184 mètres pour la ville de Cholet, 95 mètres pour la ville de Saumur, 102 mètres pour la ville de Baugé et 92 mètres pour la ville de Segré.

Quant aux dix points les plus bas du département, ils se situent sur les communes de Trélazé (0 mètre), La Varenne (1 mètre), Champtoceaux (2 mètres), Drain (5 mètres), Liré (5 mètres), Le Marillais (6 mètres), Bouzillé (7 mètres), La Chapelle-Saint-Florent (7 mètres), Ingrandes (7 mètres), Le Mesnil-en-Vallée (7 mètres), auxquels on peut aussi ajouter Saint-Florent-le-Vieil (7 mètres)[1].


Dans les publications, on trouve plusieurs autres indications du point le plus haut de Maine-et-Loire :

  • 210 mètres (colline des Gardes, commune de Saint-Georges-des-Gardes), indiqué par
    - Adolphe Joanne, Géographie du département de Maine-et-Loire, Hachette et Cie, 1875 ;
    - P.Wagret J.Boussard J.Levron S. Mailliard-Bourdillon, Visages de l'Anjou, Horizons de France, 1951, p. 9 ;
    - Célestin Port, Dictionnaire historique géographique et biographique de Maine-et-Loire, 1878, Édition révisée de 1996 par A. Sarazin et P. Tellier, t. 4, p. 75 ;
    - Conseil général de Maine-et-Loire, Atlas démographique départemental, 2001[2] ;
    - IGN et BRGM, Géoportail Etat-Major 1:400000 - Saint-Georges-des-Gardes, 31 janvier 2011.
  • 214 mètres (Puy de la Garde), indiqué par
    - Ministère de l'Agriculture et de la Pêche, Inventaire forestier national, 2001[3].
  • 216 mètres (colline de la Trottière, commune de La Tourlandry), indiqué par
    - IGN, Institut national de l'information géographique et forestière, Répertoire géographique des communes, données 2013[1] ;
    - EHESS, Notice communale de La Tourlandry, 31 janvier 2012[4] (la notice de Saint-Georges-des-Gardes[5] indiquant une altitude de 211 mètres) ;
    - Encyclopédie Larousse, Maine-et-Loire, 31 janvier 2012[6] ;
    - Wikipédia, Départements français classés par altitude, 4 janvier 2012[7].
  • 217 mètres (colline des Gardes), indiqué par
    - Dominique Auzias, Le Petit Futé Châteaux de la Loire, Les Nouvelles Éditions de l'Université, février 2010.


Notes

Sur le même sujet

Géographie du Maine-et-Loire
Altitude des communes de Maine-et-Loire
Superficie des communes de Maine-et-Loire
Coordonnées géographiques des communes

Altitude maximale (en mètre) de la commune

• L'altitude est une grandeur qui exprime un écart entre un point donné et un niveau de référence (niveau de la mer). Ces données sont répertoriées par l'IGN.
• L'IGN est l'abréviation de l'Institut national de l'information géographique et forestière, anciennement Institut géographique national (1940-2011). Cet établissement public à caractère administratif a pour mission d'assurer la production, l'entretien et la diffusion de l'information géographique.

Sources

  1. a, b, c et d IGN, Répertoire géographique des communes (RGC), ZMAX 216 sur La Tourlandry, données 2010, 2012, 2013 et 2014
  2. Conseil général, Atlas démographique départemental, 2001
  3. Ministère de l'Agriculture, Inventaire forestier national - Maine-et-Loire, 2008
  4. EHESS, La Tourlandry, janvier 2012 et juin 2014
  5. EHESS, Saint-Georges-des-Gardes, 2012
  6. Larousse, Maine-et-Loire, janvier 2012 et juin 2014
  7. Wikipédia, Départements classés par altitude (Maine-et-Loire, La Tourlandry, Colline de la Trottière, 47° 09′ 00″ Nord 0° 44′ 00″ Ouest), janvier 2012 et juin 2014


Institut national de l'information géographique et forestière

page

tome

Bureau de recherches géologiques et minières