Flore et faune de Maine-et-Loire : Différence entre versions

De Wiki-Anjou
m
(personnalités)
Ligne 83 : Ligne 83 :
 
Sur le même sujet
 
Sur le même sujet
 
:• Parler angevin : [[cocou]].
 
:• Parler angevin : [[cocou]].
 +
:• Personnalités : [[Alexandre Boreau]], [[Louis-Marie Aubert du Petit-Thouars]].
 
:• [[Diaporama Flore et faune de Maine-et-Loire|Diaporama Flore et faune]]
 
:• [[Diaporama Flore et faune de Maine-et-Loire|Diaporama Flore et faune]]
 
:• [[:Catégorie:Végétal|Détail de la catégorie végétal]]
 
:• [[:Catégorie:Végétal|Détail de la catégorie végétal]]

Version du 25 novembre 2017 à 05:39

Panorama


Le département de Maine-et-Loire abrite une grande diversité d'habitats accueillant une multitude d'espèces végétales et animales. Depuis longtemps, le végétal fait partie de l'identité de l'Anjou en étant l'un des départements français les plus riches en diversité de végétaux.

Informations sur la faune et la flore présents en Anjou : animaux, migrateurs, habitats, espèces protégées, plantes, milieux naturels…


La faune angevine

Les mammifères

Les oiseaux

La flore angevine

Les végétaux

  • Anémone pulsatille (Anemone pulsatilla)
  • Butome à ombelle (Butomus umbellatus)
  • Cicendia filiformis
  • Chêne pubescent (Quercus pubescens)
  • Dabocie cantabrique
  • Droséra intermédiaire (Drosera intermedia)
  • Epipactis sanguine
  • Flûteau nageant (Luronium natans)
  • Fritillaire pintade (Fritillaria meleagris) ou Gogane
  • Gagée de Bohème (Gagea bohemica)
  • Genêt d'Angleterre (Genista anglica)
  • Gesse de Pannonie
  • Gratiole officinale (Gratiola officinalis)
  • Inule d'Angleterre (Inula britannica)
  • Lathrée écailleuse (Lathraea squamaria)
  • Mauve de Nice
  • Mélampyre à crête (Melampyrum cristatum)
  • Monotrope sucepin (Monotropa hypopitys)
  • Ophrys litigieuse
  • Orchis vert (Coeloglossum viride)
  • Ornithope comprimé (Ornithopus compressus)
  • Orpin d'Angers (Sedum andegavense)
  • Osmonde royale (Osmunda regalis)
  • Parnassie des marais (Parnassia palustris)
  • Sérapias à petites fleur
  • Stellaire des marais (Stellaria palustris)
  • Tulipe sauvage (Tulipa sylvestris)

Dans le Chemillois, on y cultive la camomille romaine (Chamaemelum nobile).

Les parcs

Photographie d'une libellule demoiselle (zygoptère).
Libellule demoiselle (zygoptère)

Les paysages

Notes

Bibliographie

• Julien Geslin, Pascal Lacroix, Jean Le Bail, Dominique Guyader, La Flore de Maine-et-Loire, coll. Atlas floristique des Pays de la Loire, Naturalia Publications, 2015 (ISBN 979-10-94583-04-3)

Sur le même sujet

• Parler angevin : cocou.
• Personnalités : Alexandre Boreau, Louis-Marie Aubert du Petit-Thouars.
Diaporama Flore et faune
Détail de la catégorie végétal
Détail de la catégorie faune
Détail de la catégorie espèces protégées


Héritage historique et culturel, le Maine-et-Loire peut se découper en cinq pays angevins : le Baugeois, le Saumurois, les Mauges, le Segréen et la région d'Angers, auxquels on peut ajouter les spécificités de la Vallée angevine.