Espaces naturels de Maine-et-Loire

De Wiki-Anjou
Panorama de Maine-et-Loire.


Le Maine-et-Loire compte de nombreux parcs et jardins sur un territoire reconnu pour la variété et la qualité de ses productions horticoles. On y compte au début du XXIe siècle plus de 200 parcs et jardins et plus de 1 400 entreprises spécialisées dans le végétal[1].


Espaces verts

Les trois parcs angevins les plus importants sont le parc Terra Botanica à Angers, le parc Oriental de Maulévrier et le jardin Camifolia de Chemillé.

Parcs floraux, jardins botaniques, arboretums, jardins publics :

Parcs et jardins publics

Principaux parcs et jardins publics en Maine-et-Loire :

  • Arboretum Gaston-Allard, jardin botanique situé à Angers ;
  • Jardin botanique de la Faculté de pharmacie d'Angers ;
  • Jardin du Mail à Angers, situé en face de l'hôtel de ville, né vers le XVIIe siècle ;
  • Jardin des plantes d'Angers, né au XVIIIe, premier jardin botanique de la ville ;
  • Parcs Saint-Nicolas, à Angers, composé des parcs de la Garenne, des Carrières, de la Haye, de Belle-Beille ;
  • Jardin du Mail de Cholet, aménagé à partir des années 1870 ;
  • Parc de Ribou à Cholet, créé en 1977, et situé à l'extérieur de la zone urbanisée ;
  • Parc de Pignerolle à Saint-Barthélemy-d'Anjou ;
  • Jardin des plantes de Saumur, situé sur les hauteurs du quartier de Nantilly et dont l'histoire remonte au XVIIe siècle.

Autres parcs et jardins

On trouve également[2],[1] :

  • Jardin botanique de la chevalerie de Sacé à Brain-sur-Allonnes ;
  • Parc du château de Lathan à Breil ;
  • Parc du château de Brissac-Quincé ;
  • Parc du château de Vernay à Champteussé-sur-Baconne ;
  • Jardin du château du Pin à Champtocé-sur-Loire (label Jardin remarquable)[3], jardin classé organisé en une vintaine d'espaces ;
  • Roseraie Chemins de la rose à Doué-la-Fontaine ;
  • Jardin de la Grille à Durtal, avec plus d'une centaine de légumes anciens ;
  • Parc et jardins du château d'Épiré (Savennières) ;
  • Jardins du château de Gastines à Fougeré (label Jardin remarquable)[3], jardin régulier constitué de plusieurs entités closes de charmilles ;
  • Parc botanique du château de Breil-sur-le-Foin à Genneteil, comptant une soixantaine d'espèces d'arbres exotiques ;
  • Parc et jardin du château de Jarzé ;
  • Jardin de la Devansaye à Marans, jardin potager clos de murs avec collection de pommiers et poiriers ;
  • Potager du château Colbert Maulévrier, potager dont l'origine remonte au XVIIIe ;
  • Parc du château du Martreil à Sainte-Christine ;
  • Parc du manoir de Chatelaison à Saint-Georges-sur-Layon ;
  • La chèneraie à Sainte-Gemmes-sur-Loire, jardin d'agrément en bord de Loire ;
  • Les Jardins du Puygirault à Saint-Hilaire-Saint-Florent (Saumur), jardins de plus de 1 000 plantes et légumes ;
  • Parc et jardins du château des Vaults à Savennières, comprenant des espèces végétales menacées et d'intérêt patrimonial.

Sites naturels

Galerie

Notes

Bibliographie

• Isabelle Levêque, Les parcs & jardins de l'Anjou : au fil de l'histoire, Lieux dits éditions, 2015

Sur le même sujet

Flore et faune de Maine-et-Loire
Espaces naturels sensibles de Maine-et-Loire
Zones Natura 2000 en Maine-et-Loire
Val de Loire angevin classé à l'UNESCO
Les coins de pêche et/ou de pique-nique

Sources et annotations

  1. a et b L'Anjou côté jardins dans Anjou & vous, magazine du Département de Maine-et-Loire, 5, juillet-août 2020
  2. Le Courrier de l'Ouest, Maine-et-Loire. Une cinquantaine de jardins d'exception à découvrir, 30 mai 2018
  3. a et b Label Jardin remarquable, Ministère de la Culture, juillet 2020


Héritage historique et culturel, le Maine-et-Loire peut se découper en cinq pays angevins : le Baugeois, le Saumurois, les Mauges, le Segréen et la région d'Angers, auxquels on peut ajouter les spécificités de la Vallée angevine.


numéro